Accueil Politique Jean Ping attendu au tournant

Jean Ping attendu au tournant

PARTAGER
Jean Ping fera une importante déclaration demain à son QG/©DR.

Alors qu’il était  annoncé, ce samedi, sur la cour du Complexe scolaire Pierre et Paul de Nzeng-Ayong, dans le 6è arrondissement de Libreville, Jean Ping va finalement prononcer son discours à son QG des charbonnages, informe la CNR via un communiqué.  Qu’est ce qui a bien poussé les responsables de cet établissement scolaire à refuser l’offre du CNR, ce d’autant plus qu’il n’y a pas si longtemps, pendant la campagne électorale, des meeting étaient tenus à cet endroit ?

Alors qu’il a avait fait appel au rassemblement et à l’unité des fils et filles de ce pays, le 4 novembre dernier, à sa résidence privée des Charbonnages, Jean Ping est à nouveau annoncé pour une sortie ce weekend. Sauf que le lieu de ce rassemblement a changé. Prévu se tenir au Complexe scolaire Pierre et Paul, les responsables de cet établissements ont décidé de décliner l’offre à la dernière minute. Jean Ping va désormais prendre langue avec le peuple à son QG des Charbonnages.

Pour certains, ce changement de lieu est le fruit d’une menace du pouvoir qui compte bien museler l’appel au rassemblement de Jean Ping. Malgré tout, le QG qui ne peut contenir que plus de 1000 personnes sera, selon les prévisions, demain plein comme un œuf. Et pour cause : le président de la Coalition pour la Nouvelle République qui, depuis sa dernière sortie le 4 novembre dernier, avait fait appel au rassemblement et à l’unité des fils et filles du pays, compte bien s’appesantir sur le sujet. Et ce malgré le mutisme observé chez certains leaders et personnalités politiques du pays. Ces derniers, faut-il le rappeler, n’ont toujours pas digéré l’appel au boycott aux dernières élections d’octobre dernier. « M. Ping est un acteur politique comme les autres acteurs. Il a lancé son appel son appel au boycott. Pourquoi il appelle maintenant au rassemblement ? Pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant les élections (législatives et locales) ? Je n’ai rien à dire», a lancé Guy Nzouba Ndama dans une interview au journal la Loupe. D’autres lui reprocherait de toujours camper sur sa position, estimant qu’on ne peut parler d’apaisement du pays, sans restituer sa victoire. Un disque déjà rayé pour ses anciens soutiens.

Pour certains la vie politique de Jean Ping se jouera peut être demain.  Ce dernier doit ménager les susceptibilités des uns et des autres pour qu’il y ait réellement rassemblement. Et non plus camper sur une position qui, il faut l’admettre, lui est aujourd’hui peu confortable.

PARTAGER