Accueil Politique Issoze Ngondet 3 : places aux passations

Issoze Ngondet 3 : places aux passations

PARTAGER
DR.

C’est donc depuis hier mercredi 09 mai que les cérémonies de passation de services ont débuté. Elles interviennent au lendemain  du premier conseil des ministres de l’équipe Issoze Ngondet 3.

Après le rituel de la prestation de serment et du premier conseil des ministres, place aux passations de témoin, entre les ministres sortants et entrants de l’équipe Issoze Ngondet3.

Au ministère de l’enseignement supérieur,  c’est Jean De Dieu Mouckagni Iwangou qui prend le relais de Guy Bertrand Mapangou, le ministre sortant. La cérémonie a été présidée par le secrétaire général 2 du gouvernement. Comme conseil prodigué à son successeur, celui qui hérite le département de la communication, a laissé entendre que son remplaçant ne va pas du tout chômer. Est-il besoin de rappeler que le magistrat de

(c)gabonreview.

formation Jean De Dieu Mouckagni Iwangou, hérite d’un département très mouvementé.   Ce ministère est vu sous le prisme des grèves. Généralement, les ministres y sont accueillis avec. Du travail, il y en a. Vous n’allez pas chômer. Vous aurez du travail, à la fois politique, technique et administratif», a indiqué M. Mapangou.

Au ministère de la communication, de l’économie numérique et porte parole du gouvernement, c’est Alain Claude Billie By Nzé qui cède ce département à Guy Bertrand Mapangou. Pour M. Bilie-By- Nzé, c’est un soulagement, vu que son successeur connait parfaitement bien la maison, pour avoir été président du conseil nationale de la communication, et pour avoir dirigé la rédaction de la radio panafricaine Africa N°1. « Nous allons travailler à apaiser le climat, parce qu’on ne travaille pas dans le brouhaha, le ministère ne sera pas un ministère de la RTG», a laissé entendre le ministre entrant.

 De Billie By Nzé, il faut dire que l’homme a mis près de trois ans dans la communication. « Le secteur de la communication et principalement les fonctions de porte-parole que j’ai occupées depuis 2012 ont été une bonne expérience. Il y a eu une grande exposition médiatique qui n’a pas forcément fait du bien ni aux miens ni à moi-même, parce que c’était quelque chose de parfois violent. Nous avons donc jugé de l’opportunité de passer à autre chose et d’avoir comme successeur quelqu’un qui a la carrure et la peau bien tannée pour continuer », a-t-il laissé entendre  

Au ministère des sports, du tourisme, si pour les autres ministres, la passation, n’a été qu’un jeu de chaise musicale, pour Mathias Otounga Ossibandjo, ce n’est pas le cas. S’il n’a pas été reconduit au gouvernement, il ira certainement servir le pays ailleurs. Il  donc cédé la place à Alain Claude Billie By Nzé.

Au ministère des affaires étrangères, Noel Nelson Messone, laisse comme héritage à Régis Immongault, une grève qu’observent les agents du ministère des affaires étrangères depuis plusieurs mois. Au ministère de l’Éducation nationale, Nadine Anguile Obame s’en va et cède la place à Francis Nkéa Ndzighe. Même rituel au ministère des transports et de la logistique, où Estelle Ondo a laissé la place à Justin Ndoudangoye.

Cette équipe est donc appelée à mettre en application les trois orientations du chef de l’Etat à savoir: le sens de la priorité, le sens du concret et le sens de l’efficacité.

PARTAGER