Accueil Politique Insalubrité : malgré l’avance d’un milliard et demi, Averda traine toujours le...

Insalubrité : malgré l’avance d’un milliard et demi, Averda traine toujours le pas

PARTAGER
DR.

Une semaine après le payement d’un milliard cinq cent de nos francs à la société Averda par le gouvernement sur les 16 milliards, la société de ramassage des ordures  n’a totalement pas repris ses activités dans la ville de Libreville. La présence des tas d’immondices en fait foi.

Il y a une semaine, nous publions un article sur le payement d’un milliard et demi par le gouvernement à la société Averda, l’entité en charge du ramassage des ordures au Gabon. Nous estimions que cette avance était peu au regard de la dette de l’État vis à vis de cette entreprise qui s’élève à 16 milliards.

Du coup, nous posions la question de savoir combien devrait durer cette reprise des activités au regard de cette enveloppe. Une semaine après, un tour dans certains quartiers de la capitale prouve que Averda n’a totalement pas encore repris du travail.

Cette somme, était-elle importante aux yeux des responsables de cette entité, surtout sachant les engagements de l’entreprise, vis-à-vis des fournisseurs et de ses employés? Est-il besoin de rappeler que pendant cet arrêt brutal des activités d’Averda, son personnel enregistrait déjà prêt de trois mois sans salaire.

Toute chose qui peut laisser croire que cette petite avance n’a suffit que pour payer les arriérés des salaires du personnel et le carburant dans certains de ses camions.

Ceci pourrait expliquer cela. 

PARTAGER