Accueil Politique Gouvernement : Yves Fernand Manfoumbi, ou le parfait alibi

Gouvernement : Yves Fernand Manfoumbi, ou le parfait alibi

PARTAGER
DR.

Yves Fernand Manfoumbi paie certainement ses agissements du weekend écoulé à Ndendé dans la province de la Ngounié. Le désormais ex membre du gouvernement avait arboré une posture indigne pour un  ministre de la République. Mais pour l’opinion, c’était la bonne occasion de le virer.

Loin de nous d’être d’accord sur les agissements du week-end écoulé de l’ancien ministre de l’Agriculture. D’ailleurs, une certaine opinion souhaitait même son éviction du gouvernement  suite à ces mises en scène, étend entendu que cela n’honorait pas le costume de ministre de la République qu’il arborait.

Mais ce mini jeu de chaise musicale mérite tout de même des questions. Yves Fernand Manfoumbi aurait-il été viré du gouvernement s’il ne s’était pas mis en scène négativement ? 

Depuis des semaines, un ministre, en plus d’Etat, était devenu gênant pour l’équipe Issozet Ndonget. Me Francis Nkéa Ndzigue, c’est son nom. Le désormais ex Garde de Sceaux avait traité de corrompus les magistrats. Toute chose qui avait crée une colère noire dans le milieu de la justice. Fâchés de cette insulte du ministre à leur endroit, les magistrats ont  paralysé, deux mois durant,  le fonctionnement de la justice dans tout le pays.  Ces derniers avaient fait du départ du ministre une condition pour   la reprise du travail dans ce milieu. Mais deux mois sont passés sans que ce dernier ne soit viré.

Un silence radio du chef du gouvernement, incapable de trouver une solution dans un milieu où les droits de l’Homme sont systématiquement bafoués, avec ces détentions préventives interminables. Le premier ministre a préféré une paralysie dans un secteur aussi important. Mieux, il y a deux semaines, Issoze Ndonget avait promis aux magistrats une déclaration du ministre de la justice. Deux semaines après, il n’y a pas eu de déclaration. Bien au contraire, l’ancien garde de Sceaux est bien resté droit dans ses bottes. Un peu comme si le chef du gouvernement cherchait par quelle manière virer son ministre.

Aux yeux de l’opinion,  ce mini remaniement a été l’occasion à ne pas rater pour Issoze Ngondet, non pas pour  virer Nkéa Ndzigue, mais de lui changer simplement de porte feuille. Et dire que le comportement fou d’Yves Fernand Manfoubi, le weekend écoulé, a été immédiatement sanctionné. 

Preuve que depuis quelque temps, la tête d’affiche de la Ngounie forte, n’était plus bien vu dans un milieu où il a longtemps joué un rôle important.

          

PARTAGER