Accueil Politique Gabon : un laboratoire baptisé et des questionnements

Gabon : un laboratoire baptisé et des questionnements

PARTAGER
Laboratoire .Pr Daniel Gahouma : 70 techniciens de santé prêts à fournir des résultats en 24 heures/©DR

Débutant ses activités en début de semaine prochaine, le laboratoire d’analyses de tests de la pandémie du Coronavirus, dont le palais des sports est le site qui l’abrite a été baptisé Pr Daniel Gahouma, médecin, professeur titulaire en pédiatrie, décédé de la pandémie du Coronavirus au courant de cette semaine. C’est en tout cas l’une des grandes annonces faites par Ali Bongo, lors de son troisième discours à la nation le jeudi 22 mai dernier. Un véritable hommage pour ce pédiatre de renom. Occupant les installations du palais de sports, combien de temps existera ce laboratoire, qui pourrait être délogé d’ici peu de cet endroit, du moins quand les activités sportives et culturelles reprendront.
C’est autant de questions que se pose l’opinion depuis l’annonce d’Ali Bongo de baptiser le nouveau laboratoire d’analyses Pr Daniel Gahouma, médecin, professeur titulaire en pédiatrie décédé du COVID19. Le laboratoire qui doit débuter ses activités en début de semaine prochaine occupe les installations du palais de sports, un gymnase sportif et culturel. Fermé en raison du COVID 19, ce site devra en principe reprendre ses activités une fois le gouvernement aura annoncé le déconfinement total du Grand Libreville. Quid donc du laboratoire d’analyses baptisé Pr Daniel Gahouma ? Où le gouvernement va-t-il le situer ?

Là, est grande question. De plus, le laboratoire est dédié aux tests du Coronavirus issues des différents centres de dépistage massif, une fois ce virus disparu, qu’elle en sera son utilité ? A moins que le gouvernement décide de l’orienter vers d’autres analyses médicales.
Mais, si le gouvernement décide de sa fermeture, quid de l’hommage rendu à ce brave médecin ? Seul avenir devra édifier sur le sort qui sera réservé à ce laboratoire et au nom qu’il porte.

Débutant ses activités en début de semaine prochaine comme annoncé par Ali Bongo, ce lobaratoire fournit en matériel de pointe et devra livrer 10.000 tests par jour, issues des différents centres de dépistage massif. Seul en Afrique, il pourra également servir à d’autres pays africains. Une centaine de techniciens devront y travailler de jour comme de nuit.

PARTAGER