Accueil Politique Gabon : la police met fin à une manifestation des femmes de...

Gabon : la police met fin à une manifestation des femmes de l’opposition

PARTAGER

Mécontentes de la dernière décisionn°219/CC, une centaine de femmes de l’opposition et de la société civile ont organisé un sit-in devant les Cour Constitutionnelle. Cette manifestation a été finalement dispersée par des forces de l’ordre. Plusieurs d’entre elles ont été interpellées.

Une manifestation des femmes de l’opposition et de la société civile a été écourtée par les forces de l’ordre ce jeudi 22 novembre devant le siège de la Cour constitutionnelle. En effet, mécontentes de la dernière décision n°219/CC qui donne désormais autorisation au vice-Président de la République de convoquer et de présider des Conseils des Ministres en l’absence du chef de l’Etat, ces femmes se sont données rendez-vous devant l’entrée principale de la Cour Constitutionnelle pour demander la démission de Marie Madeleine Mborantsuo, la présidente de cette Cour.

Seulement voilà, à peine arrivée sur les lieux que ces femmes, vêtues de blanc, ont été, par la suite, dispersées par les forces de police. Pour les forces de l’ordre, cette manifestation n’avait pas été autorisée par le ministre de l’Intérieur. Certaines d’entre elles, selon certaines sources, auraient été interpellées.

 Il faut dire que le lieu choisit pour cette manifestation n’était pas adéquat, car abritant, l’état-major de l’armer de terre et de nombreuses administrations publiques dont la Présidence. Fort de ce constat, certaines femmes ont donc décidé d’aller continuer la manifestation vers les feux tricolores d’Immaculée conception à quelques encablures de là. Mais c’était sans compter avec la ténacité de certains éléments de la Brigade Anti Criminelle qui les ont poursuivies dans les ruelles et routes adjacentes. Toute chose qui a provoqué des échanges violents entre forces de l’ordre et manifestants.

Une situation qui ne présage rien de bon. Ce d’autant plus que demain un autre rassemblement est prévu à Rio. Reste à savoir si, cette rencontre aura lieu.

 

PARTAGER