Accueil Politique Gabon: Pas de vacance de pouvoir martèle Julien Nkoghe Bekale

Gabon: Pas de vacance de pouvoir martèle Julien Nkoghe Bekale

PARTAGER
Julien Noghe Bekale et le gouverneur de la BEAC en audience par le chef de l'Etat/©Communication présidentielle

Au terme d’une audience accordée à Julien Nkoghe Bekalele 9 juillet dernier, par Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre a affirmé, qu’«il n’y aura pas la vacance de pouvoir» tant clamée par certains détracteurs du pouvoir en place.

 «Le chef de l’État Ali Bongo Ondimba n’existe plus, il est mort», déclarait, il y’a quelques temps, le premier responsable de Dynamique Unitaire, Jean Rémy Yama, pour ne pas le citer. Info ou intox, difficile de le dire  seulement, cette déclaration a provoqué une vague de réactions au sein du gouvernement  pour prouver que contrairement aux allégations de certains politiques et membres de la société civile, le Chef de l’état, Ali Bongo Ondimba, est vivant mais plus encore, continue d’assumer les devoirs de sa charge.

 « Moi, j’ai travaillé avec un président de la République, il est bien vivant et il assume les devoirs de sa charge», a déclaré le Premier ministre après l’audience avec Ali Bongo Ondimba, dans le cadre des consultations hebdomadaires entre les deux personnalités.

Déclarations, apparemment, pas tout à fait suffisantes pour convaincre une certaine opinion, qui n’écarte pas l’éventualité de la vacance de pouvoir au regard de l’absence constatée du Chef de l’Etat sur certains fronts.

 Face à cette inquiétude, julien Nkoghe Bekale précise «je le dis officiellement aujourd’hui, il n’y a pas de vacance de pouvoir, il n’y aura pas de vacance de pouvoir». Le chef du gouvernement  a néanmoins, invité la population « au ressaisissement» et à la «compassion» à l’égard de la première autorité du pays.

J.B

PARTAGER