Accueil Politique Gabon : Matha interdit le rassemblement de Rio convoqué par l’opposition

Gabon : Matha interdit le rassemblement de Rio convoqué par l’opposition

PARTAGER
Matha a dit non au rassemblement de l'opposition/DR.

Prévu se tenir en début de cet après-midi, le rassemblement, appelé par la Coalition pour la Nouvelle République, qu’incarne Jean Ping, n’a finalement pas eu lieu. Et pour cause, comme à pareil circonstance, le ministère de l’Intérieur n’a pas donné son quitus.

Il fallait, en tout cas, s’y attendre. Ce n’est pas à pareille circonstance que l’appareil sécuritaire gabonais aurait laissé la latitude à l’opposition gabonaise de manifester dans les rues de Libreville. Malgré la demande de l’élu Sénateur du 1er siège du 2e arrondissement de la commune de Libreville, Jean Eyeghe Ndong, d’une occupation d’espace, notamment celui de Rio, faisant partie de sa circonscription électorale. De part cette demande, le Sénateur avait sollicité du ministre de l’Intérieur l’encadrement de la manifestation par les agents de force de l’ordre. Pour le ministre de l’intérieur, cette demande ne découlait pas directement de l’élu, mais de la Coalition pour la nouvelle république dont il est membre. Conséquence de la non-recevabilité de cette demande. Il en veut pour preuve que si l’élu de Nkembo voulait tenir une réunion politique, cette dernière devait être tenue dans un lieu privé et non public.

Faut-il rappeler que le rassemblement prévu cet après-midi du vendredi 23 novembre avait pour but de demander la démission de Marie Madeleine Mborantsuo, suite à la décision n° 219/CC qui donne autorisation au vice-président de la République de convoquer et de présider un Conseil des ministres, en l’absence et sans autorisation du Président de la République. Cette décision qui était également la cause du rassemblement hier d’un collectif des femmes gabonaises devant la Cour Constitutionnelle. Comme aujourd’hui cette manifestation avait été dispersée par les forces de l’ordre.

De toute évidence, le rassemblement de la CNR prévu à Rio, aujourd’hui  devait connaître le même sort.

PARTAGER