Accueil Politique Gabon : l’opposition s’interroge sur la situation sanitaire d’Ali Bongo

Gabon : l’opposition s’interroge sur la situation sanitaire d’Ali Bongo

PARTAGER
Les leaders de l'opposition lors de la déclaration de presse/©RPM

C’est une conférence de presse animée au siège des sept merveilles du Gabon 7MP, à la cité Damas, dans le cinquième arrondissement de Libreville, qui a vu la présence de plusieurs militants de l’opposition dite radicale. But de cette rencontre avec la presse, s’interroger sur la capacité d’Ali Bongo à gouverner le pays depuis ses ennuis de santé.

Il faut dire que la déclaration faite par le premier ministre à la sortie de son audience avec le chef de l’Etat, indiquant qu’il n’y aura pas de vacance du pouvoir, n’a pas reculé et convaincu l’opposition, qui s’est réunie en début d’après-midi du 10 juillet dernier à Libreville.

Restée aphone depuis  que la question de l’état de santé du chef de l’Etat, c’est donc trois partis ténors de cette opposition proche de Jean Ping qui ne sont pas passés par quatre chemins pour se poser la question sur la capacité d’Ali Bongo à diriger le pays. Ainsi, l’Arena de Richard Moulonmba, le 7M de Joël Ngoueneni et le RPM de Hugues Alexandre Barro Chambrier, absent, mais représenté par un cadre de cette formation politique, le député Edgar Owono, ont posé les questions suivantes: «Le Président Ali Bongo Ondimba est-il toujours en vie ? S’il est en vie, est-il toujours en capacité de présider aux destinées du Gabon ? S’il est en vie, est-ce vraiment lui qu’on nous présente ?».

 Ces questions vont du fait qu’Ali Bongo, malgré ses nombreuses sorties à la télévision, parait toujours pour ces acteurs de l’opposition, comme incapable à diriger le Gabon physiquement et intellectuellement. Cette inquiétude trouve  son sens du fait qu’au lieu que ce soit Ali Bongo qui réponde lui-même au peuple, c’est plutôt « le Premier ministre, ainsi que plusieurs autres personnalités qui deviennent les interlocuteurs directs du peuple gabonais, pour toutes les questions auxquelles seul le président de la République est habilité à répondre».

Comme d’autres organisations politiques et de la société civile, ces partis exigent aussi des preuves palpables sur l’état sanitaire d’Ali Bongo. Toute chose qui pourrait permettre à ces responsables politiques de voir clair, si oui ou non Ali Bongo est encore en même de diriger ce pays.

PARTAGER