Accueil Politique Gabon : Liberté provisoire accordée à Privat Ngomo

Gabon : Liberté provisoire accordée à Privat Ngomo

PARTAGER
Liberté provisoire accordée à Privat Ngomo/©DR

10 mois après son incarcération à la prison centrale pour « outrage au chef de l’État, atteinte à la sûreté de l’État et incitation à la révolte », suite à son son adresse devant l’ambassade de France, Privat Ngomo, acteur politique proche de l’opposition et surtout de Jean Ping a été libéré à titre provisoire le 20 mai dernier. L’annoncé de sa libération a été faite par lu même, dans une courte vidéo de moins de 10 minutes et qui a fait le tour de la toile.

Proche de Jean Ping, Privat Ngomo a toujours revendiquer la victoire de l’ancien adversaire d’Ali Bongo lors de la présidentielle de 2016. Il avait réaffirmé cette position lors d’une adresse devant l’ambassade de France le 12 juillet 2019 dernier. A la suite de ce discours, il avait été arrêté, puis jeté à la prison centrale de Libreville.

Poursuivi pour « outrage au chef de l’État, atteinte à la sûreté de l’État et incitation à la révolte », 10 mois après son incération, Privat Ngomo a été libéré le 20 mai dernier à titre provisoire. Il a lu même rendu public sa libération dans une vidéo de moins de 10 minutes. «Le 20 mai 2020, j’ai été libéré provisoirement », informe-t-il dans cette vidéo qui a fait le tour de la toile.
En liberté provisoire, l’opposant pourra se présenter devant le juge librement lors de son procès, a jugé le procureur, qui a également répondu favorablement à la demande de sa liberté provisoire introduite par ses avocats.

PARTAGER