Accueil Politique Gabon : le gouvernement espère un effectif de 35 élèves par classe en...

Gabon : le gouvernement espère un effectif de 35 élèves par classe en 2022

PARTAGER
Le PM visitant les chantiers des établissements Scolaires /©DR

Alors que la rentrée des classes devrait débuter dans quelques jours, Julien Nkoghe Bekale, premier ministre et le ministre de l’éducation nationale, Michel Menga M’Essone, ont entretenu les partenaires sociaux de l’éducation nationale dans un hôtel de la place le vendredi 20 septembre dernier. Objectif, rassurer les partenaires sociaux sur la disponibilité du gouvernement de voir une rentrée de classes apaisée.

La rencontre entre Julien Nkoghe Bekale et partenaires sociaux va-t-elle calmer les tensions et permettre une rentrée de classes dans l’apaisement ? En tout cas, hier vendredi 20 septembre, dans un hôtel de la place, le chef du gouvernement n’a pas  caché son souhait de voir une rentrée de classe apaisée. D’ailleurs, c’était tout le sens de sa rencontre avec les partenaires sociaux de ce secteur.

Occasion, pour le chef de l’administration gabonaise d’éclairer ses hôtes sur les disponibilités du gouvernement qu’il conduit pour  ‘’une école gabonaise  à retrouver ses lettres de noblesses’’. C’est  ainsi qu’il a annoncé le programme de construction des établissements dans le pays, ce dans l’optique d’atteindre d’ici à 2022 mois de 40 élèves dans une salle de classe. Pour atteindre cet objectif, Noghe Bekale, a annoncé la construction de  803 salles de classes pour le compte de l’année 2019-2020, pour un nombre de 60 élèves par classes, puis, pour le compte de l’année 2020 -2021, 862 salles de classes, pour un nombre de 50 élèves par classe, 2021-2022, 1164 salles de classes pour un nombre de 40 élèves par classes et enfin 2022-2023 1315 salles de classes, pour un effectif de 35 élèves par classes.

Dans cette ambition, a indiqué le chef du gouvernement, la formation ne peut rester en marge, c’est pourquoi, une réorganisation de l’école normale supérieure est programmée.  »Nous devons contribuer, chacun à son niveau, à porter, à porter l’école gabonaise vers l’excellence, une école qui forme des esprits sains, dans un corps sain’’, tel est le souhait du locataire du ‘’2 Décembre’’.      

Lucka Martial

PARTAGER