Accueil Politique Gabon : le CLR en congrès extraordinaire le 14 septembre prochain

Gabon : le CLR en congrès extraordinaire le 14 septembre prochain

PARTAGER
Le CLR en congrès dans quelques jours/ ©DR

Alors le parti de Boniface Asselé (CLR) traverse une tempête, les dirigeants de ce parti compte organiser les cérémonies marquants ses 25 ans d’existence. En plus de cet évènement, le Centre des Libéraux réformateurs annonce également la réorganisation du parti, à travers un congrès extraordinaire qui aura lieu le 14 septembre prochain.

 Mis sous les fonds baptismaux, il y a 25 ans, le Cercle des libéraux réformateurs entend marquer cet évènement par la tenue d’un congrès extraordinaire le 14 septembre prochain. En prélude à ces assises, le parti que dirige Jean Boniface Asselé annonce une réorganisation du parti, avec pour thème, « le centrisme pour réformer et changer dans la continuité », ces assises pourraient voir l’éclosion de nouvelles figures dans l’organigramme du parti, notamment les jeunes et les femmes. « Nous allons revoir les statuts pour répondre aux exigences d’aujourd’hui, nous ne pouvons pas vivre dans un pays où on n’a que des jeunes ou des vieux Nous voulons le changement dans la continuité », a laissé entendre Assélé Dabany

Quid de la position du CLR ?

Avec les humiliations dont son parti serait victime de la part du parti au pouvoir, avec l’éviction de tous les ministres CLR du gouvernement, le retrait de sa fille ainée Nicole Asselé, à la tête des entreprises parapublique, la question sur la position du CLR dans le paysage politique nationale était plus que pendue sur les lèvres des observateurs. Reste-t-il toujours dans la majorité ? Où va-t-il tourner casaque ? A ces questions, la réponse du général à la retraite : « Je suis déçu, mais je n’irai pas dans l’opposition. Nous n’irons pas dans l’opposition parce qu’il n’y a pas d’opposition. Ce sont des gens qui sont aussi déçus que nous ». Qu’en est-il de la majorité ? Il répondra : « Demander à Dodo Eric Dodo Bounguendza, Secrétaire général du PDG ».

Rappelons que depuis plus de trois ans, plusieurs figures du CLR ont quitté le bateau, pour rejoindre pourtant l’allié de toujours le PDG. Eloi Nzondo, Alexandre Désiré Tapoyo, le couple Mindoungani et bien d’autres militants importants. Il était  également annoncé le départ de Nicaise Sickout Iguendza, jusque-là, de manière officielle, il n’en est rien.

C’est donc un congrès qui serait  plutôt la bienvenue, au regard des nombreux départs, dont-il faut pourtant combler le vide.

PARTAGER