Accueil Politique Gabon : Me Mayila envisage de créer une association

Gabon : Me Mayila envisage de créer une association

PARTAGER
Me Louis Gaston Mayila/©DR.

Reconnu pour sa verve et son ingéniosité, hors pair, teinté d’humour, le leader de l’Union pour la Nouvelle République, Me Louis Gaston Mayila, envisage désormais mettre sur pied une fondation des sciences politiques. Cette dernière servira à immortaliser les figures emblématiques du pays.

Invité de l’émission ‘’débat politique’’ à radio Gabon, mardi 17 décembre dernier,  pour donner son point de vue sur les principaux sujets qui focalisent l’actualité, ces derniers temps, au Gabon, le leader de l’UPNR, une formation politique de l’opposition, Me Louis Gaston Mayila, a saisi cette opportunité pour annoncer la création prochaine de sa fondation. Une fondation  qui ne sera pas, selon lui : « dans la promotion des kits alimentaires, à l’instar de celle de l’ancien premier ministre, Paul Biyogue Mba ou du culte stérile des personnalités n’ayant rien apportés au Gabon ». Sa fondation servira à la « promotion de l’élite compétente, de l’immortalisation  de ceux qui ont marqué l’histoire du pays » :

«  Je vais créer, dans un proche avenir, une grande fondation des sciences politiques pour préparer un cycle doctoral en sciences politiques, après la licence. Cette fondation va aussi permettre de rendre hommage aux compatriotes qui ont marqué positivement l’histoire du Gabon, tels Gustave Anguillet, Vincent de Paul Nyonda, Georges Damas Aleka, pour ne citer que ceux-là. Parce que si vous demandez à nos jeunes aujourd’hui qui sont ces illustres personnages ? Beaucoup vous diront qu’ils ne les connaissent pas ».

Or, ces derniers ont beaucoup contribué  au rayonnement de notre  pays, mais se trouvent malheureusement dans les oubliettes de l’histoire du Gabon. Le leader de l’UPNR envisage murir son idée, avec certains  politologues de renom gabonais, tels que Jean Francois Ndong Obiang, Télesphore Obame Ngome. Une reconversion en perspective de Me Louis Gaston Mayila qui surprend plus d’un observateur averti. Dans le contexte où tous les feux de l’actualité sont focalisés sur la vacance du pouvoir au Gabon, lui, le leader de l’UPNR, voudrait emboiter le pas de l’ancien Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, qui vient d’ouvrir son université de « Bissegue du PK8 » pour être à l’abri de l’oisiveté ?

Ou bien tout simplement, ce septuagénaire, à défaut d’obtenir l’alternance politique au sommet de l’Etat, voudrait léguer un héritage de formation intellectuelle à la jeunesse gabonaise.

 NO

PARTAGER