Accueil Politique Gabon : Jonathan Ndoutoume Ngomo, surpris par le départ au gouvernement des ministres...

Gabon : Jonathan Ndoutoume Ngomo, surpris par le départ au gouvernement des ministres issus des accords politiques du dialogue d’Angondjé

PARTAGER
Jonathan Ndoutoume Ngomo/ ©DR

Bon nombre de ministres, dont Jonathan Noutoume Ngomo, ont été virés du gouvernement, alors même que leur entrée était consécutive aux résolutions du dialogue d’Angondjé. Une situation que ne comprennent pas ces déchus, alors même qu’ils attendent toujours la réactivation du comité de suivi.

Plus de deux ans après la tenue du Dialogue politique d’Angindjo, les résolutions de ses assises qui ont duré près d’un mois n’ont toujours pas vu le jour. Une situation dubitative pour plusieurs personnalités ayant pris part à cette rencontre. Le cas de Jonathan Ndoutoume Ngome, ancien ministre et porte-parole de démocratie Nouvelle, est plus qu’explicite. « L’application des résolutions du dialogue d’Angondjé issues du dialogue politique d’Angondjé est jusque-là timide ». Une timidité qui ne serait pas du gout des responsables politiques de l’opposition, ce, alors même que, lors de ce rendez-vous, tous les problèmes du Gabon ont, semble-t-il, été épluchés. « Ces assises ont abordé tous les aspects qui engagent le fonctionnement de la Nation. Que ce soit sur les plans politique, socio-économique et culturel». A en croire certains leaders politiques de l’opposition ayant pris par à ce dialogue, au stade actuel, il suffit simplement de mettre en application ces résolutions « pour avoir un fonctionnement relativement normal de nos institutions ».

Il faut dire que depuis la clôture de ces travaux, le comité de suivi-évaluation qui avait été mis en place n’a, jusqu’à ce jour, pas poser l’ombre d’un acte. Il devrait, selon les conclusions desdits travaux, veiller à l’application de ces résolutions, mais il n’en est rien, au grand dam des nombreux participants.

Un autre aspect et non des moindres est mis en évidence. « Nous n’avons pas compris le départ du gouvernement d’ouverture des ministres de l’opposition qui y étaient entrés à la faveur des négociations d’Angondjé, dont le processus d’application des résolutions est encore en cours », a déploré JNN, l’un des ministres issus de ce dialogue, qui a aussi malheureusement pris la porte du gouvernement.

Tous espèrent que ce comité de suivi-évaluation fonctionne, afin d’appliquer les résolutions issues d’Angondjé.

PARTAGER