Accueil Politique Gabon/ Assemblée Nationale : Boukoubi au perchoir

Gabon/ Assemblée Nationale : Boukoubi au perchoir

PARTAGER
Faustin Boukoubi désormais au perchoir/©DR.

Il a été porté à la tête de la chambre basse du Parlement, l’Assemblée nationale, ce 11 janvier 2019.  Faustin Boukoubi, est élu député de la Lombo-Bouguendi dans la province de l’Ogooué Lolo. 

 Après son éviction au secrétariat général du PDG dont-il est resté près d’une décennie, Faustin Boukoubi vient d’être porté à la tête de l’Assemblée nationale au terme du vote du bureau tenu ce 11 janvier à Libreville. L’Elu de la Lombo Bouguendi dans la province de l’Ogooué Lolo, va diriger durant ces cinq prochaines années la 13è législature, qui a fait son entrée cette après midi.

Il faut dire que le PDG, dans le cadre de cette 13è législature est valablement représenté, avec 90 députés sur les 143 sièges que compte l’hémicycle du palais Léon Mba.

Le nouveau président, quant à lui, a été élu à 94,02%. Il a bénéficié de 126 voix sur les 134 votants, 3 députés ayant voté contre et 5 députés s’étant abstenus.

C’est la deuxième fois que la province de l’Ogooué Lolo voit un autre de ses fils  comme président de l’Assemblée Nationale, après Guy Nzouba Ndama ayant passé deux décennies comme président de la prestigieuse institutions. C’est d’ailleurs la première fois qu’il ne siègera pas au palais Léon Mba, comme député élu.

S’agissant du nouveau PAN, il connait parfaitement bien la maison, pour avoir été également à plusieurs législatures un élu. Il a également siégé au gouvernement, d’abord comme ministre délégué, puis comme ministre plein, son dernier poste ministériel avant d’être porté à la tête du PDG en 2007, fut le ministère de l’agriculture.

Si l’élection de Faustin Boukoubi ne surprend pas grand monde, selon les informations qui circulaient, il reste que cette élection comme président de l’Assemblée Nationale d’un autre fils de l’Ogooué Lolo est considérée comme un recul de la démocratie au Gabon. La géopolitique initiée par feu Omar Bongo a encore triomphé. Le Haut Ogooué et l’Ogooué Lolo restent les provinces ayant d’importants postes dans l’administration et dans les institutions du pays.

Lucka Martial

 

PARTAGER