Accueil Politique Gabon : Ali Bongo pourrait recevoir la visite d’un grand nombre de ses...

Gabon : Ali Bongo pourrait recevoir la visite d’un grand nombre de ses homologues

PARTAGER
Après le président Ivoirien, Ali Bongo pourrait recevoir d'autres chefs d'Etats d'ici peu/©DR

Après Faure Gnassingbé la semaine dernière, et avant les Présidents Macky Sall du Sénégal, Ibrahim Boubacar Keïta du Mali et Paul Kagamé du Rwanda dans les tout prochains jours, Libreville a accueilli hier, mercredi 15 mai, la visite du chef de l’Etat ivoirien. Alassane Ouattara a saisi l’opportunité de cette visite d’amitié et de travail pour affirmer sa volonté de renforcer davantage les relations entre Libreville et Abidjan. Il s’est par ailleurs réjoui de voir que son  »frère et ami Ali Bongo se rétablit progressivement ».

Le chef de l’Etat gabonais a, cette fois, repris de l’activité sur le plan diplomatique. Depuis le début de cette semaine, Ali Bongo s’est entretenu avec les ambassadeurs des Etats membres du Conseil de sécurité des Nations-Unies, conduits par le plénipotentiaire de la Fédération de Russie à Libreville. La semaine dernière, il s’était entretenu avec le doyen du corps diplomatique accrédité à Libreville, l’Ivoirien Philippe Mangou. Dans le même temps, il avait reçu, mercredi dernier, la visite, pendant quelques heures, du Président togolais Faure Gnassingbé, premier chef d’Etat a avoir discuté avec lui, à l’exception du Roi Mohammed VI qui l’avait reçu au Maroc pendant un mois à Rabat, depuis le déclenchement de sa maladie le 24 octobre 2018 à Ryad en Arabie saoudite.

Avec la visite, hier, d’Alassane Ouattara, et celles annoncées des présidents sénégalais, malien, rwandais et équato-guinéen, on note que le chef de l’Etat gabonais a repris son activité diplomatique. Sauf changement de calendrier, celle-ci devrait se poursuivre dans les prochaines semaines, lors de la célébration du 10ème anniversaire de la mort d’Omar Bongo, le 8 juin 2019, avec la présence, à cette occasion, de trois chefs d’Etat. Dans la foulée, devraient également arriver deux chefs d’Etat nord-africains.

Reprise effective des activités

Depuis son retour de Londres le 27 avril dernier -il avait séjourné dans la capitale britannique du 4 au 27 avril, selon La Lettre du Continent- Ali Bongo est au-devant de la scène politico-médiatique. Il s’est notamment longuement entretenu avec le Premier ministre Julien Nkoghé Békalé le 29 avril. Selon un tweet d’Ali Bongo, il a reçu le Chef du Gouvernement pour  »faire le point des dossiers prioritaires ». Depuis son retour, il a eu également à faire face à l’affaire Kévazingo pour laquelle le porte-parole de la présidence de la République, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi a demandé des sanctions exemplaires pour toutes les personnes impliquées dans ce sulfureux dossier. Depuis mardi, on a appris que 200 des 353 containers disparus ont été retrouvés au port d’Owendo  »cachés dans une zone où ils ne devaient pas se trouver ».

Ali Bongo semble donc reprendre progressivement la direction des opérations en ce qui concerne la diplomatie et les grands dossiers économiques et sociaux.

PARTAGER