Accueil Politique  Gabon : Ajeviens tapis dans l’ombre, enlevez vos masques  !

 Gabon : Ajeviens tapis dans l’ombre, enlevez vos masques  !

PARTAGER
©DR

Voilà, la liste des AJEVIENS purs sucres est tombée, rendue publique par les réseaux sociaux. La présence de certains noms étonne, mais dès lors qu’ils   ne réagissent pas on serait tenté de dire ‘’ qui ne dit mot consent’’ .Il leur faut désormais boire le calice jusqu’à la lie. Pour certains, déjà entre les mains  des services du renseignement, il faut désormais commencer à parler, à se justifier ; le parapluie ayant sauté. Ne dit-on pas que’’ les confessions sont bonnes pour l’âme’’ ? Mais  que visait que visait exactement l’AJEV ?

On la disait proche du Palais et elle s’en est servie sans vergogne. Elle avait fini par noyauter toute la vie politique et  administrative du pouvoir en place, en s’assurant le contrôle de l’argent public,  des structures  de l’Etat et même du Gouvernement dans les derniers moments de son story telling. Ce sont les pourvoyeurs de fonds de ce système   qui sont actuellement entre les mains des enquêteurs. Et l’opinion publique est proprement scandalisée par le désastre imputé à ces ajeviens à l’exemple de  à l’incontournable  Christian  Patrichi TANASA MBADINGA à qui on attribue un trou de 85 milliards à la GOC.

Et  ce Patrichi était à vrai dire  l’éminence grise du DCPR ; on dira même du système, puisque toutes les nominations aux fonctions de l’Etat, les nominations et investitures au PDG, devaient passer par lui et obtenir son imprimatur. Ceci au nom du DCPR, et  au grand   dam  du Premier ministre et du Secrétaire général du PDG. L’AJEV a donc, en plus, contrôlé le pouvoir de nomination.

Du coup,  Patrichi  mettra en place une véritable organisation népotiste au service de la conquête de tous les leviers de l’Etat par l’AJEV .Ainsi, dans la province de l’Estuaire, conseillé par son beau-père et complice,  son action conduira à déstabiliser le PDG dans des zones comme le 2ème arrondissement de NTOUM.  Voire le KOMO KANGO. Les dégâts  se sont poursuivis jusqu’au MOYEN HAUT, LA NGOUNIE et le  HAUT OGOOUE les conséquences ont conduit à l’infortune de PDGistes qui osaient lever la tête.

Depuis le 7 novembre 2019, beaucoup de ceux qui ne juraient  que par l’AJEV sur le terrain se terrent désormais, se cachent  sous le tapis, et l’on s’étonne de leur absence de la liste des 250. Car on a bien vu l’AJEV installer des cellules ici et là avec des responsables bien connus. Les personnes formant ces organisations locales étaient recrutées parmi ceux qui ont combattu ou trahi le pouvoir en 2016 ou celles qui ont été battues  lors des élections du PDG .Le  comble est  enregistré lorsque des camarades battus à ces élections accéderont au titre du bonus au bureau politique du PDG. Un vrai désordre organisé mais qui semblait obéir à une logique.

Sans qu’il soit dans  notre intention de défendre le pouvoir PDG, mais l’objectivité commande de reconnaitre que tous les PDGistes ayant subi des blessures assassines depuis les investitures jusqu’au réaménagement des instantes dirigeantes de ce parti, en passant par les conseils de disciple, l’ont été sous la dictée de l’AJEV.

Tout ceci nous amène à dire que la liste des  250 est plus que cela.

 En effet, beaucoup de ceux qui passent  pour d’authentiques  PDGistes ont en réalité rejoint l’AJEV ; et  l’Assemblée Nationale, le Gouvernement et le Secrétariat Exécutif en fourmillent.

Enlevez donc vos masques !

PARTAGER