Accueil Politique Gabon: 2020, année des réalisations ?

Gabon: 2020, année des réalisations ?

PARTAGER
Baie des rois à Libreville/©DR

Comme toujours, le discours du chef de l’Etat, le 31 décembre dernier, a encore été couronné de promesses. Dans les domaines des infrastructures routières, de la santé de l’éducation… 2020 sera donc une année des réalisations. Peut-on croire, après une dizaine d’années de promesses non tenues?

Au commencement, on a promis aux Gabonais un pays «émergent» d’ici l’an 2025. A cinq ans de l’échéance, les promoteurs peuvent-ils avoir le courage de faire un bilan de parcours ? Quid des 5000 logements par an ? Où ont été construites les universités de Port-Gentil, d’Oyem et de Mouila ? Où est le projet de la Marina, sur le front de mer à Libreville ? Quels résultats des forums New York Africa ? Les maquettes étaient si futuristes et nombreuses que quasiment pas grand-chose n’a été réalisé.

Pourtant, ce ne sont pas les moyens qui ont manqué. L’arrivée d’Ali Bongo à la Magistrature suprême, a coïncidé avec un prix de baril de pétrole  débordant les 100 dollars US. Une tendance qui a duré quasiment trois ans. Qu’a-t-on fait avec la plus-value pétrolière ? Sans doute et au regard des scandales financiers qui ont jalonné les 10 ans de pouvoir d’Ali Bongo, on peut aisément conclure que plusieurs personnes se sont plutôt servi, au lieu de servir. Beaucoup de milliards de FCFA ont donc pris d’autres directions. Au grand dam des populations et du pays qui est paralysé. Etranglé par le chômage des jeunes dans un contexte où les entreprises licencient à tour de bras. Et où l’administration publique a gelé tout recrutement. Les chantiers se font rares et les investisseurs ne se bousculent pas aux frontières gabonaises.

Dans un tel contexte, on est en droit de se demander comment l’exécutif compte-t-il faire et avec quels moyens pour réaliser toutes les promesses contenues dans la déclaration de politique générale du Premier ministre, chef du gouvernement et du discours de fin d’année du président Ali Bongo ? Wait and see.

PARTAGER