Entretien avec Son Excellence François Luambo

Entretien avec Son Excellence François Luambo

194
0
PARTAGER
Ambassadeur de la RDC au Gabon

« Ma mission est celle de renforcer des relations bilatérales sur l’axe Libreville-Kinshasa »

Accrédité à Libreville depuis le 25 novembre 2015, l’ambassadeur de la République démocratique du Congo (RDC) au Gabon, au cours d’un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, au lendemain  de la célébration du 56è anniversaire de l’indépendance de son pays, a longuement devisé avec notre reporter,  retraçant ainsi à son hôte, la situation actuelle sociopolitique, économique et administrative de la RDC et parachever à la fin avec des relations diplomatiques que son pays entretiennent avec le Gabon.

Le Temps: Excellence, quelles sont les nouvelles et  différentes réformes  que le président de la République de la RDC, Joseph Kabila Kabange a initiées depuis son accession à la magistrature suprême au Congo démocratique ?

Son Excellence François Luambo : Je vous informe que, la nouvelle division administrative du pays est en effet appliquée, conformément à la constitution adoptée par voie référendaire pour le programme de décentralisation. A ce sujet, plusieurs districts ont été transformés en provinces, faisant passer la RDC de 11 à 26 provinces. Par ailleurs, dans son discours à la Nation le 28 novembre 2015, le Chef de l’Etat, Son Excellence Joseph Kabila Kabange a récemment dressé un bilan des activités socioéconomiques et territoire congolais au cours de l’année 2015 ; Il en ressort que les efforts fournis par le gouvernement sont plus porteurs de croissance en faveur du peuple congolais. En outre, le Chef de l’Etat, soucieux de la paix et l’unité des Congolais, a annoncé la convocation d’un dialogue politique national inclusif en impliquant tous les acteurs politiques et les représentants de la société civile en vue d’analyser les problèmes liés à l’organisation des élections démocratiques et apaisées.

Le président congolais a parlé des négociations et du dialogue social lors de son adresse à aux Congolais le 30juin dernier, date marquant les 56 ans d’indépendance de la RDC. Comment les autorités de Kinshasa feront-elles face aux divergences de vue de l’opposition et de la Communauté internationale sur ces prochaines rencontres ?

A ce sujet, pour faire face aux divergences déjà apparues au sein de la classe politique, l’Union africaine a désigné l’ancien premier ministre togolais, monsieur Edem Kodjo, comme facilitateur pour nous aider à l’aboutissement heureux de ce processus électoral. Cependant, la Cour Constitutionnelle a indiqué que le président en exercice restera en fonction jusqu’à l’installation d’un nouveau président élu. Dans son adresse du 30 juin dernier, le Chef de l’Etat a justement abordé le chapitre des élections présidentielles et a annoncé que ces élections auront bel et bien lieu cette année 2016. Il a ainsi exhorté tous les Congolais et Congolaises à s’enrôler massivement sur les listes électorales en vue de participer aux élections. Il a été promis aux ambassadeurs des kits électoraux, pour permettre aux Congolais de la diaspora, d’accomplir également leur devoir civique.

Excellence, quel est votre bilan d’étapes depuis votre accréditation en terre gabonaise ?

J’ai présenté mes lettres de créances au président gabonais, Ali Bongo Ondimba le 25 novembre 2015. De ce fait, je totalise actuellement huit mois et, ma mission est pour l’instant  de renforcer des relations bilatérales entre Libreville et Kinshasa. Et comme nos deux pays sont en périodes électorales, nous étalons d’abord nos relations sur la diplomatie. Autrement dit, les relations entre le Gabon et la RDC se portent très bien.

Peut-on savoir, Excellence, quels types de relations exactement  entretiennent le Gabon et la RDC ?

Le Gabon et la RDC entretiennent des relations bilatérales. Sur ce volet, il y a plusieurs  Congolais qui exercent plusieurs métiers, notamment dans le secteur de l’éducation et dans plusieurs autres domaines d’activités. Nous pouvons ajouter à ces relations, la libre circulation des biens et des personnes.

Un mot à l’endroit des Congolais vivant au Gabon

Pour ce qui est de vous, Congolais vivant sur le territoire gabonais, je me félicite de voir que la plus haute institution apprécie à sa juste valeur votre présence sur le sol gabonais. Exerçant différentes professions, vous participez à la vie socioéconomique de ce pays dans le respect des lois (….) je vous exhorte donc travailler avec professionnalisme et à toujours respecter les lois et les institutions de la République du Gabon.

Propos recueillis par : TE

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE