Accueil Politique Entreprises publiques : Ernest Ogandaga repêché

Entreprises publiques : Ernest Ogandaga repêché

PARTAGER
Ernest Ogandaga/©DR

Son départ de l’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG) était prévu depuis plusieurs semaines. Restait à trouver un point de chute pour le jeune frère du ministre Jean-Marie Ogandaga et du membre de la Cour constitutionnelle, Edouard Ogandaga. Depuis le 15 octobre, c’est fait : on l’a repêché à la Caistab…

Entre Landry-Régis Laccruche Alihanga et Ernest Ogandaga à l’Office des Ports et Rades du Gabon, l’ambiance n’était plus au beau fixe depuis plusieurs semaines. De nombreux points de divergences étaient apparus entre les intéressés. En temps normal, Ernest Ogandaga aurait été sèchement débarqué, mais heureusement que son ministre de frère a des accointances avec Brice Laccruche-Alihanga.

Cela lui vaut de garder un poste similaire à la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab). Dans un jeu de chaises musicales, il remplace à ce poste Chrysante Boussamba qui, pour sa part, lui succède à l’OPRAG.

A la Caistab,  »Ernest Ogandaga, nommé adjoint de Serge Rufin Okana, va certainement déranger, perturber et bousculer, parce qu’il aime faire bouger les lignes, parce que c’est un travailleur et que cela ne plaît pas toujours aux hiérarchies », affirme un de ses anciens adjoints de la mairie du 2ème arrondissement d’Akanda. Mais il devrait aussi savoir que c’est peut-être une dernière chance que l’on lui accorde.

En moins de 8 mois, la Caistab a connu 3 directeurs généraux, à savoir Ismaël Ondias Souna, Luther Abouna et Serge Rufin Okana, et autant d’adjoints. Il faudrait que la nouvelle équipe redore le blason de cette entreprise trop souvent abonnée à la rubrique des faits divers à cause des frasques de ses principaux dirigeants, dont l’un vient d’ouvrir un grand complexe scolaire dans la Lékabi Léwolo !

 

 

PARTAGER