Accueil Politique Enrôlement : l’opposition en redemande

Enrôlement : l’opposition en redemande

PARTAGER
Des listes électorales dans un centre d'enrôlement à Libreville/DR.

Alors que l’opération d’enrôlement est en passe de fermer ses portes, certains partis de l’opposition, notamment l’Union Nationale, se dit favorable à un rallongement de cette opération, au regard de l’engouement dont font montre les populations et le peu de jours prévus, soit 15 jours seulement.

C’est en principe demain, vendredi 29 juin que devrait prendre fin l’opération d’enrôlement lancée depuis le  15 juin dernier. Seulement, au regard de l’engouement que cette opération de révision de la liste électorale suscite, pas évident que tous ceux qui veulent se faire enrôler le fassent à temps. Ayant visité plusieurs centres d’enrôlement, certains partis de l’opposition, notamment l’Union Nationale, se disent favorables à un rallongement de l’opération. Le parti de Zacharie Myboto a donc appelé le gouvernement à prolonger cette opération pour encore 15 jours.

Il faut dire que la mobilisation dans plusieurs centres d’enrôlement de Libreville, Akanda et Owendo, voire même l’intérieur du pays en sont les raisons de cette demande. C’est donc une satisfaction d’une certaine manière pour ces partis de l’opposition qui ont décidé de prendre part à ces échéances électorales qui pointent à l’horizon, à savoir les législatives. «Nos compatriotes prennent vraiment leurs responsabilités au sérieux, et ils se disent que c’est grâce à leur vote qu’ils vont pouvoir définir l’avenir réel de ce pays», a déclaré Zacharie Myboto. Avant d’ajouter que nous sommes contents, notre message a été entendu, l’engouement est évident.

La rallonge demandée connaîtra t-elle un échos favorable? Wait and see. 

PARTAGER