Accueil Politique Elections 2018 : l’administration au ralenti

Elections 2018 : l’administration au ralenti

PARTAGER
DR.

La campagne électorale est souvent synonyme d’engouement des populations et des acteurs politiques, notamment les candidats qui mettent souvent ce temps à profit pour faire passer leurs messages et de présenter leurs projets de société aux habitants de leurs circonscriptions politiques. Elle a souvent causé un sérieux préjudice dans le fonctionnement de l‘administration, qui, en cette période fonctionne souvent de manière au ralenti.

En cette période électorale, il est quasi difficile de se rendre dans une administration publique, qui pour rencontrer un responsable ou pour la signature d’un document administratif. La campagne électorale a souvent été synonyme d’un vide dans plusieurs administrations du pays. En pleine campagne électorale, où plusieurs compatriotes responsables de l’administration y sont candidats, c’est le vide total dans les bureaux et autres services. Du coup, la période  parait difficile de pouvoir signer un document administratif de tout urgent, car le signataire est absent, pour des raisons de campagne.

Même au nouveau du gouvernement, il est impossible de pouvoir mettre la main sur un ministre, plusieurs d’entre eux, y compris le premier de tous, y sont en campagne pour le renouvellement  de l’assemblée nationale et de conseils municipaux et départementaux.

La période a souvent été propice pour certains collaborateurs, de mouiller le maillot en faveur de leur patrons hiérarchiques, ou de leur ministre de tutelle, histoire, de bien se faire voir et d’espérer obtenir une reconnaissance.

Quid donc du suivi des affaires courantes dans l’administration ?  Cette période, l’administration fonctionne complètement au ralenti, donnant même l’impression que  le pays arrête de fonctionner durant cette période. Une situation qui pourrait perdurer, d’autant plus qu’il s’agit des élections jumelées, législatives et locales. A preuve, le retard mis sur la rentrée de classes.   

Ainsi vie l’administration en période électorale.

PARTAGER