Accueil Politique Elections 2018 : le bel exemple de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi et...

Elections 2018 : le bel exemple de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi et ses amis

PARTAGER
L'équipe d'Akanda j'y crois en photo de famille/facebook.

 Battue lors du premier tour et du tour unique des législatives et locales, l’équipe conduite par Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, le candidat de la coalition RHM-UN dans le deuxième arrondissement de la commune d’Akanda a procédé lundi 08 octobre au décollage de ses affiches et nettoyage. Un exemple que devrait suivre d’autres états majeurs de campagne.

Pourtant battu dans les urnes le 06 octobre dernier, le candidat de la coalition RHM-UN, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi est plutôt apparu en forme ce lundi 08 octobre. Le candidat malheureux arrivé en deuxième position aux élections locales et troisième aux

législatives, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, sa suppléante Jeanne Marie Amboye Ndouna et  leurs équipes ont procédé au décollage de leurs affiches

dans plusieurs quartiers d’Akanda, ainsi qu’au nettoyage des artères.

Ils ont été aperçus par exemple

au carrefour JIJI. En bon chef d’équipe, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi en tenue relaxe, tee short, jet, chapeau a lui-même mis la main à la pâte. Tels de véritables ingénieurs de la chaussée, ils ont installé des panneaux de signalisation et

autres triangles afin de signaler aux automobilistes que la voie était en travaux.

Il faut dire que durant sa campagne, contrairement à d’autres candidats qui ont sollicité certaines jeunes ou des entreprises de communications pour coller leurs affiches, le duo Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Jeanne Marie Amboye Ndouna et leurs colistiers ont eux même collé les affiches de campagne. Le candidat lui-même n’avait de cesse de le rappeler que son  équipe regorge les toutes couches sociales, « nous avons même des DJ, tous son colistiers et cadres dans leurs milieux professionnels », rappelait avec fierté  M Ntoutoume Ayi.

Reste maintenant à savoir si ce bel exemple, rare au Gabon il faut le souligner, sera suivi par d’autres candidats heureux ou malheureux. Déjà depuis la fin du premier tour, force est de constater encore dans les plusieurs quartiers de la capitale des affiches.

PARTAGER