Accueil Politique Election des fédéraux au Parti Démocratique Gabonais (PDG): La fraude en perspective!

Election des fédéraux au Parti Démocratique Gabonais (PDG): La fraude en perspective!

PARTAGER
DR.

L’élection des responsables des fédérations du Parti Démocratique Gabonais (PDG), dans l’ensemble du pays,  pourrait entrainer des grincements de dents et des froncements de sourcils. En cause,  le mode opératoire pour voter les fédéraux. Et depuis quelques semaines  » les camarades » se lancent des flèches empoisonnées et initient des rencontres avec certains militants pour contester le mode opératoire en vue de l’élection  des fédéraux.

Les conflits et les problèmes de leadership au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG), n’ont pas encore connu leur épilogue. Après l’élection des membres du Bureau Politique (MBP), où plusieurs cadres du parti avaient  perdu leurs fauteuils au profit des jeunes loups financés par certaines personnalités, tapies dans l’ombre au palais du bord de mer de Libreville, Eric Dodo Boungeundza, va devoir faire preuve d’autorité, pour amener les militants à respecter le mode opératoire de l’élection des fédéraux que le parti va mettre en place.  Car, dans les différents arrondissements de Libreville, et à  l’intérieur du pays, où les candidats fourbissent leurs armes, les militants crient déjà à la fraude.

A en croire les militants de ce parti, le secrétariat exécutif souhaiterait faire voter toutes  personnes où militants enrôlés au parti, c’est- à- dire, les présidents de comité et leurs membres, les   membres du comité central ( MCC) nouvellement élus, les membres du conseil national et du Bureau Politique.   Les structures de base n’ayant pas encore connu un renouvellement,  les cadres du parti et d’autres jeunes qui voulaient se présenter  à la fédération,  se  trouvent bloqués.  Dans la mesure où, les responsables des structures de base actuels,  ont été désignés par  les anciens cadres politiques du parti. Et ce sont ces anciens responsables politiques qui  rechignent aujourd’hui,  de laisser leurs postes aux jeunes qu’ils considèrent comme des  » profito- situationnistes ». Ils auraient même déjà fait des petits arrangements avec les présidents de comités, pour trouver des personnes qui vont représenter leurs comités fictifs, dans le seul but  de faire élire leurs candidats, affirment certains militants. Des fraudes et arrangements que Dodo Boungeundza,  devrait mettre un terme  pour éviter d’autres contestations.

Dans tous les cas, l’élection des fédéraux  se prépare  dans les conditions compliquées au sein des différentes fédérations.  Et si rien n’est fait pour ramener la discipline dans les fédérations avant l’élection,  l’on pourrait bien assister à des  nouvelles tensions, qui risquent  d’affaiblir le parti lors des joutes électorales à venir.

ADN

PARTAGER