Dialogue politique: comme une odeur de détournement à la commission communication...

Dialogue politique: comme une odeur de détournement à la commission communication ?

907
0
PARTAGER
R

Alors que le dialogue politique a fermé ses portes et qu’on envisage déjà à l’application de ses conclusions, voilà que les voix s’élèvent au niveau de la commission communication, dont les membres disent avoir été enfarinés par le responsable de cette commission.

Alain Claude Bilie By Nzé, le responsable de la commission communication au dialogue politique organisé à Angondjé serait-il entrain de se payer la tête des membres de cette commission ? C’est en tout cas l’impression qui se dégage, si l’on s’en tient aux plaintes de ceux qui ont travaillé dans celle-ci. Ils disent  ne pas être toujours rentrés dans leur dû.

Notons que dans cette commission, il y des sous commissions et dont certaines étaient gérées par des collaborateurs du secrétariat général du gouvernement et du premier ministre, à l’exemple de Carmelia Ntoutoume, qui était l’adjointe directe de Bilie By Nzé.

Si ces derniers, disent avoir reçu la première tranche de leur per diem, depuis la fin de la phase citoyenne, il y a que depuis le 10 mai dernier, date de la fin du dialogue, ils n’ont encore rien reçu, alors que la presse et bien d’autres, sont passés à la caisse.

Pourtant une  promesse a été faite par le président de la Commission de les  payer, une fois le rapport général  remis au Chef de l’Etat. Depuis la remise dudit rapport, l’argent n’est toujours pas reversé aux ayants droit.

Ne pouvant rester sans rien faire, ils ont donc  décidé de se rendre au cabinet du ministre d’Etat, Bilie ByNzé, où ils n’ont malheureusement pas été reçus. C’est ainsi que Carmelia Ntoutoume et ses collègues ont opté de se rapprocher du ministre en charge du dialogue national, Me Nkéa Ndzigue,  qui a été surpris de savoir qu’ils n’avaient pas encore été payés, alors même que cet argent est disponible depuis la fin du dialogue politique.

Que s’est-il passé ? Où se trouve l’argent, c’est autant de questions qui sont posées. Bilie By Nzé aurait-il utilisé cet argent à d’autres fins ?  A en croire certaines indiscrétions, il se dit que le ministre de la culture qu’il est, aurait injecté cet argent pour une partie de l’organisation de la fête des cultures, dont le budget, dit-on, est  déjà fait, mais pas encore sorti du trésor public. Ce n’est qu’en ce moment là, dit-on, qu’il pourrait payer les membres de la commission communication du dialogue politique.

Affaire à suivre.

Enzo Noah.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE