Dialogue politique national Les raisons du président de DN à participer...

Dialogue politique national Les raisons du président de DN à participer ces assises.

125
0
PARTAGER

Au cours d’une récente conférence de presse qu’il a animé à Libreville, René Ndemezo’Obiang, président de Démocratie Nouvelle (DN), a présenté l’orientation ‘’légaliste’’ de son parti de l’opposition qui l’amène à participer au prochain dialogue politique national.

Fini le doute, les calomnies, les malentendus, bref autant de pensées dubitatives qui planaient dans les esprits de nombre de Gabonais et de la classe politique de l’opposition sur la participation de Démocratie Nouvelle (DN) au prochain dialogue politique national.

Une décision qui avait été mal comprise, mal appréciée,  voire mal interprétée par les uns et les autres. D’aucuns estimant que le sang des partisans tués et la souffrance de ceux incarcérés, était encore vivace. Au cours de cette rencontre avec la presse, René Ndemezo’o Obiang a tenu explique le fondement de cette prise de position, tout comme il a tenu à revenir sur son engagement politique au côté de Jean Ping avant et pendant l’élection présidentielle

S’agissant de son engagement politique aux côtés du leader actuel de l’opposition, l’ancien député de la commune de Bitam a indiqué que ses relations avec l’ancien président de la Commission de l’Union africaine les relations  ne souffraient d’aucune entorse. Bien plus, a-t-il affirmé,  son parti politique  a  pris une part active à tout le processus électoral au côté du  candidat Jean Ping. « Comme chacun le sait, j’ai pris une part active à la campagne de Jean Ping (….) très tôt, en accord avec d’autres personnalités telles que Jean Marc Ekoh et Jean Eyeghe Ndong, j’ai fait publiquement le choix de Jean Ping comme porte étendard de l’opposition pour la présidentielle de 2016 (…) J’ai fait partie au sein du Front, de ceux qui ont encouragé dès 2015 Jean Ping à sortir des interminables débats des bureaux et des salon feutrés pour aller au contact des Gabonais et Gabonaises en parcourant les différentes provinces du pays… », a-t-il rappelé.

Pour RNO, depuis l’investiture d’Ali Bongo, deux orientations, deux visions politiques différentes se sont opposées au sein des forces de la coalition de Jean Ping. D’un côté, une orientation d’apparence radicale. De l’autre, une orientation légaliste. De ces deux orientations, Démocratie Nouvelle prône la seconde orientation. Celle de chercher des voies et moyens permettant d’initier et d’imposer des réformes devant rendre plus transparentes et plus crédibles les élections à venir. « Le dialogue politique national, mettant autour d’une même table, les représentants du pouvoir établi, ceux de l’opposition, ainsi que ceux des sociétés civiles, nous apparait dès lors comme la seule solution véritable pour sortir notre pays le Gabon, de la grave crise post-électorale actuelle » a martelé l’ancien membre du gouvernement. Car, selon lui, c’est la seule voie que puisse emprunter tous ceux qui, dans notre pays, veulent réellement d’un Gabon de paix, d’unité et de progrès.

Reconnaissant que cette voie du dialogue n’est pas un boulevard qui est sans embûches, le président de Démocratie Nouvelle conditionne la participation de son parti à ces assises, par un ensemble de préalables, visant à assainir le climat sociopolitique lourd, que traverse actuellement notre pays.

Tar’Engongha

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE