Dialogue Politique : Les panelistes s’accordent pour une limitation des mandats politiques.

Dialogue Politique : Les panelistes s’accordent pour une limitation des mandats politiques.

117
0
PARTAGER
Phase d'inscriptions des panélistes

La journée du 30 mars dernier, s’est ouverte sur les exposés des panélistes. Les propositions qui en découlaient étaient : la limitation des mandats politiques, l’autonomisation des instances ayant la charge des élections politiques, la révision des listes électorales, le redécoupage des circonscriptions électorales et la modernisation du secteur de l’éducation pour ne citer que ceux-là…

En tenant compte du code de bonne conduite à adopter lors des débats, inscrit dans le rapport Général des Travaux du Comité AD HOC Paritaire chargé de préparer l’organisation du Dialogue Politique, les panelistes se sont penchés sur l’exercice de propositions des reformes a adopter. Les quatre panels comme un seul homme, ont eu comme mot d’ordre : la limitation des mandats politiques, entendez par là, les mandats présidentielles et ceux des élus locaux. Pour ce faire, ils ont opté pour un mandat présidentiel de cinq ans renouvelable une fois. Le panel 2, qui a pour thématique : « les reformes électorales », a eu comme propositions ‘’la fédération des agents publiques’’, qui est une association, a opté pour une autonomisation et une meilleur organisation des instances (CENAP, Ministère de l’Intérieur, Cour Constitutionnelle), ayant en charge les élections au Gabon. Une proposition visant à faire connaitre aux citoyens les fonds alloués aux candidats qui se présentent pour les élections politiques a été émise.
Toujours dans ce même panel, dont beaucoup d’intérêt ont été accordé, vu l’importance et pertinence de la thématique, l’association ‘’ Contre le Risque Médical’’ a proposé une répartition égale des financements de la campagne, car lors des dernière échéances présidentielles pour ne prendre que cet exemple, le pays tous entier n’était que saturé des panneaux publicitaire d’un seul candidat.
Au panel 3, qui avait pour thematique : « la modernisation de la vie publique », les propositions se sont portées sur une subvention allouée aux syndicats autonomes, le versement des pensions retraites et aussi la modernisation du secteur éducation parmi tant d’autre.
Pendant ces travaux, il est à noter que certaines mécontentement ont enregistrés, notamment, au panel 3 ou le bureau a dû stopper momentanément les travaux suite à un ras-le-bol des participants qui se plaignaient du fait qu’ils n’étaient pas bien traité du point de vue restauration. Comme quoi ‘’ventre affamé n’a point d’oreilles’’.

Emmanuela Makeghele

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE