Accueil Politique Démocratie Nouvelle : la réplique de Jonathan Ndoutoume Ngome

Démocratie Nouvelle : la réplique de Jonathan Ndoutoume Ngome

PARTAGER
DR.

Le ministre délégué à la prévoyance sociale, par ailleurs porte parole de Démocratie Nouvelle, a balayé d’un revers de la main, la sortie d’un collège des cadres de ce parti de l’opposition dite responsable. Qui, au cours d’une déclaration il y a une  semaine avaient exclu Ndemezo’o Obiang des rangs de ce parti.

Jonathan Ndoutoume Ngome n’y va pas avec le dos de la cuillère, pour traiter de tous les noms d’oiseux certains de ses anciens amis de Démocratie Nouvelle, aujourd’hui en discorde avec le fondateur du parti de l’Ecole Normale. Dans un petit entretien accordé au quotidien L’Union, Jonathan Ndoutoume Ngome, affirme que personne ne peut exclure Ndmoezo’o de Démocratie Nouvelle. « Personne ne peut exclure Ndemezo’o Obiang du parti qu’il a crée. On n’est pas propriétaire d’un parti en étant locataire d’une chambre au quartier ». « Voilà des gents qui logent dans les chambres dont ndemezo’o Obiang a payé les loyers, et qui disent qu’ils l’excluent  de son parti. Il n’en est rien du tout, nous sommes sereins», a laissé entendre JNN.

Aussi, pour le porte parole de Démocratie Nouvelle, les quatre vice- présidents n’étaient là que pour combler un vide. A en croire les explications de Jonathan Ndoutouùe Ngome, il était question de mettre des gens aux postes de vice-présidents après le départ de plusieurs cadres, qui n’étaient pas d’accord avec le dialogue d’Angondjé, auquel Démocratie Nouvelle  avait pris part. «  Les membres de ce collège ont été proposés aux postes de vice-présidents parce que certains cadres du parti avaient cru bon de démissionner, après notre acceptation au dialogue d’Ali Bongo. Ils avaient fait la confusion entre un parti politique et un comité de soutien. Pour combler ce vide, le président Ndemezo’o Obiang  a fait la proposition de nommer ces gents aux postes de vice-présidents », a-t-il laissé entendre.

Des propos qui pourront, à nouveau, raviver les tensions au sein de cette formation politique, ce d’autant plus qu’un journal proche de Démocratie Nouvelle, a lui aussi dressé un parcours sombre de ce collège des cadres.    

 

PARTAGER