Accueil Politique Démocratie Nouvelle : Ndemezo’o Obiang ; par ici la porte de sortie

Démocratie Nouvelle : Ndemezo’o Obiang ; par ici la porte de sortie

PARTAGER
DR.

 

C’est une note signée du collège des vice présidents et autres secrétaires nationaux qui excluent le président de Démocratie Nouvelle. Raison, l’actuel président du CESE a violé les textes en organisant le denier congrès extraordinaire.

 Le parti de René Ndemezo’o Obiang va-t-il connaitre  la paix un jour? En tout cas, les nouvelles qui reviennent avec insistance, sur le fonctionnement de cette formation politique dite de l’opposition responsable, ne sont pas pour  la sérénité au sein dudit parti. Dernier évènement en date, c’est cette note signée des collèges des vice présidents, secrétaires nationaux et autres délégués, qui demandent l’exclusion pure et simple de Ndemezo’o Obiang. Et pour cause, à en croire le porte parole de ce collectif, il aurait violé les textes en organisant le dernier congrès extraordinaire les 16 et 17 févier derniers. Il s’agit des articles 6 ;8 ;9 ;10 ;11 ;31 ;32 ;33 ; 35 et 36 des statuts et règlements.

Il faut dire que ce collège des vice présidents, des secrétaires nationaux et délégués nationaux dénoncent l’absence de collégialité dans le cadre de ce congères ordinaire et aussi de l’élaboration de l’ordre du jour et la non communication de la nomenclature de l’ordre du jour retenu.  «Considérant la motion préjudicielle du mercredi 14 février 2018, et transmise au ministère de l’Intérieur en date du 16 février 2018, enregistré sous le numéro 400. Considérant le recours hiérarchique en contestation du congres extraordinaire du 16 et 17 février 2018, déposé le 14 mars 2018, sous le numéro 608 du ministère de l’Intérieur. Considérant qu’en son article 11 des statuts, les vice-présidents sont élus dans les mêmes conditions que le président. En conséquence, et sur la base de l’article 5 du règlement intérieur disposant que l’inobservation des statuts et règlement intérieur du parti est sanctionnée par une exclusion, nous prononçons l’exclusion définitive de monsieur René Ndémézo’o Obiang, du parti Démocratie nouvelle», a laissé entendre Gervais Roland Amogho, un des vice présidents et porte parole de ce collège. Aussi, pour lui et ses camarades, les conclusions de ce congrès extraordinaire sont nuls et de nul et effet.

Face à une situation aussi absurde pensent-ils, pour eux «des vieilles ficelles politiciennes, des petits arrangements et autres calculs égoïstes, des systèmes de prédations et de prévarications, et encore moins des dérives ethno-régionalistes qui causent les reculades du projet démocratique».

Que va-t-il se passer? Ndemezo’o Obiang va-t-il démissionner comme le recommandent ses anciens amis ? Ou va-t-il rester confortablement assis sur son poste de premier secrétaire de Démocratie Nouvelle ? Wait and see.

 

PARTAGER