Accueil Politique Démocratie Nouvelle : Gervais Amogho ne lâche rien

Démocratie Nouvelle : Gervais Amogho ne lâche rien

PARTAGER
DR.

L’ancien vice président de Démocratie Nouvelle, selon la nouvelle configuration issue du congrès extraordinaire de ce Parti, est revenu de manière explicite sur la création de ce parti dans un entretien samedi dans le quotidien l’Union.

Suite à un entretien en début de semaine dernière de Jonathan Ndoutoume Ngome, porte parole de DN, qui disait que personne ne peut exclure René Ndemezo’o du parti qu’il a crée, Gervais Roland Amogho, aujourd’hui en disgrâce avec les instances de cette formation politique dite de l’opposition responsable, précise que Ndemezo’o Obiang n’a jamais crée Démocratie Nouvelle. Il affirme avec preuve à l‘appui « notre ex patriote Ndemezo’o Obiang n’a jamais crée Démocratie Nouvelle. Nous partons du Conseil du Salut de la République, un parti fondé par Charles Boussougou Boussengui. Nous n’avons pas fait un congrès constitutif, mais  celui du changement de dénomination du parti puis la mise en place de DN. Charles Boussougou Boussengui a été porté président d’honneur de DN et Ndemezo’o Obiang président exécutif. A partir de cet instant, il n’y a donc pas de président fondateur. C’est bien stipulé dans le récépissé en notre possession ». Et de continuer, que Ndemezo’o’ Obiang n’a jamais contribué financièrement. « Je vous fais l’économie de celui qui a financé ce congrès et la somme ».

Quant à l’exclusion de Ndemezo’o Obiang, il affirme que l’article 5 du règlement intérieur qui stipule que « l’inobservation des statuts et règlement intérieur est sanctionné par une exclusion. Que l’on soit président ou militant de base, tout membre a obligation du respect des textes du parti

Pour l’heure, sur la situation que traverse Démocratie Nouvelle, Gervais Roland Amogho dit se remettre à la décision du ministère de l’intérieur, dont une démarche a été entreprise pour statuer sur le sort de cette formation politique.  

PARTAGER