Accueil Politique Démocratie Nouvelle : la colère des vices présidents est « marginale »

Démocratie Nouvelle : la colère des vices présidents est « marginale »

PARTAGER
DR.

C’est ainsi que qualifie Jonathan Ndoutoume Ngome, le porte-parole de DN, pour justifier la colère des vices présidents de cette formation politique de l’opposition.

Au lendemain de la fin de son deuxième congrès extraordinaire, Démocratie Nouvelle de la voix de son porte parole Jonathan Ndoutoume Ngome, a organisé une conférence de presse le week-end écoulé. Objectif: siffler la  fin de la crise qui secoue le parti dirigé par Ndemezo’o Obiang. 

Est-il besoin de rappeler que quelques jours avant ce congrès extraordinaire, les vice-présidents de Démocratie Nouvelle étaient montés au créneau, pour dénoncer un certain nombre de dysfonctionnements que connaitrait le parti. Il n’en est rien, selon  le ministre délégué à la solidarité nationale, Jonathan Ndoutoume Ngome. Qui  estime que cette sortie de vice-présidents présidents, n’a pas lieu d’être « ces agissements des vice-présidents sont considérés comme un évènement marginal ».

A en croire le porte parole de Démocratie Nouvelle, dans le cadre de l’organisation de ce congrès extraordinaire, tous les vice-présidents du parti étaient bel et bien au courant. Et de prendre pour preuve,  la liste de présence d’une réunion à laquelle avait émargé les concernés: «  Les évènements confirmant que les réfractaires ont pris part aux réunions préparatoires. Vous avez par exemple ici la fiche de présence  et compte rendu de la réunion  du 15 décembre 2017 qui prouvent qu’ils ont bien pris part puisqu’ils ont émargé ».

Détournement de fonds.

Aussi, pour le porte parole de  DN, Jonathan Ndoutoume, cette colère des vice-présidents trouve ses origines sur un détournement organisé, d’après lui, par le vice-président Mathieu Obame Etoughe. Il s’agit d’une enveloppe de la commission de préparation du congrès: «  le président avait émis un chèque de sept cent mille pour des besoins d’intendance. Cet argent a été détourné par le porte parole de cette commission Mathieu Obame Etoughe.» Et d’ajouter «  lorsque les comptes lui ont été demandés sur ces fonds, il a laissé entendre que sa  voiture  a été vandalisée et que l’argent a été dérobé. voici la raison de la rupture, si rupture il y a», a conclu Jonathan Ndoutoume Ngome.    

L’accusé ne va certainement pas tarder de répondre sur cette accusation de détournement.  

PARTAGER