Accueil Politique Gérard Ella Nguema: De L’Union Nationale AMO au Front Patriotique Gabonais.

Gérard Ella Nguema: De L’Union Nationale AMO au Front Patriotique Gabonais.

PARTAGER
Gérard Ella Nguema lors de son intervention/pyramidmédiagabon.

Après les travaux du deuxième congrès dit de la refondation, du parti politique de Gérard Ella Nguema, l’Union Nationale AMO devient le Front Patriotique Gabonais. Le nouveau président de ce parti s’engage à rendre le Gabon aux Gabonais.

Organisé le 31 mars dernier à son siège, le deuxième congrès ordinaire dit de la refondation de l’Union Nationale AMO Gérard Ella Nguema, a conclu à un changement de dénomination dudit parti, qui, après les différents travaux tenus en atelier, devient le Front Patriotique Gabonais (FPG). Une élection a permis de reconduire, sans grande surprise, Gérard Ella Nguema, à la tête de ce nouveau parti. « Les assises de ce jour doivent donner une nouvelle impulsion à notre mouvement politique. Je m’engage solennellement à être à la hauteur de la lourde responsabilité que vous venez de me convier. Ma démarche entend que premier responsable va être claire, dialoguée, contestée, manifestée et agir en conséquence. Je vous annonce que je discuterais avec tout le monde y compris le président de la République si nécessaire, de jour, pas de nuit. Afin que des esprits malveillants ne viennent avec leurs sirènes de sorciers vous perturber la conscience. Mais cela ne m’empêchera pas de défendre les intérêts ‘’les laissés pour compte’’, a déclaré le président du Front Patriotique Gabonais, Gérard Ella Nguema.

S’engageant à défendre la cause des laissés-pour-compte, le leader de la nouvelle formation politique, a promis de faire tout ce qui est de son pouvoir, pour rendre le Gabon aux Gabonais. Pour ce faire, il s’engage à lutter contre le tribalisme, la xénophobie, l’anti patriotisme, le sentiment de peur malgré le fait d’être chez soi, et plus encore, de combattre de toutes ses forces l’envahissement non mesuré des étrangers dans le tissu social et économique, afin de construire une véritable République fondée sur les valeurs d’équité, de justice, de patriotisme et même de nationalisme. « Je ne saurai trouver le sommeil, tant que le gabonais serait relégué au second plan dans son pays. A l’exemple des gabonais qui vendent sur les trottoirs hors du marché, quand des expatriés occupent des étales à l’intérieur du marché à l’abri du soleil et de la pluie. C’est pourquoi, je dis le Gabon aux gabonais. En conséquence je vous invite tous à adhérer massivement au Front patriotique gabonais (FPG), dont l’acte de naissance est scellé ce jour», a-t-il indiqué.

Dans la même lancée, le Front patriotique gabonais dénonce la procédure d’acquisition de la nationalité gabonaise. « Nous la voulons plus limpide, parce qu’elle donne des droits et devoirs. En d’autres termes, ils n’ont que des droits et pas des devoirs, et exproprient les gabonais à vil prix » a-t-il conclu.

D.J

PARTAGER