Accueil Politique Crise politique: le Gabon remis entre les mains de Dieu pour éviter...

Crise politique: le Gabon remis entre les mains de Dieu pour éviter le chaos

PARTAGER
Pasteur Bruno Ngoussi, initiateur de la cérémonie/© DR

Le somptueux cadre des jardins de l’Eglise Internationale Nazareth ont abrité la cérémonie du 4ème anniversaire de prière pour recommander la nation Gabonaise entre les saintes mains de Dieu. Une rencontre solennelle qui vu la présence très remarquée de la classe politique et de la société civile.

De grosses pointures des mondes politique et Chrétien Gabonais font leur entrée et ovationnées par la population, Jean Ping ; Jean Eyeghe Ndong ; Alexandre Barro Chambrier et Mike Jocktane pour ne citer que ceux-là. Ils répondent présent à l’initiative débutée le 12 décembre 2015 par le Révérend pasteur Georges Bruno Ngoussi, leader de l’Eglise Internationale Nazareth par ailleurs Président de la plate forme de la société civile.

Il s’agit de  la prière pour la nation qui a été révélée   suite aux nombreuses exactions constatées dans le pays ainsi qu’à la fâcheuse manière dont les autorités et une bonne partie du peuple ont tourné le dos à Dieu et à ses préceptes et commandements. Pour éviter le chaos dans le pays, cet opprobre doit être lavé et c’est bien pour cela que la classe politique de la majorité tout comme celle de l’opposition ainsi que la société civile et le corps du Christ ont massivement répondu présent à cette invitation.

Pour la quatrième édition ponctuée par la prière, le rétablissement de l’Autel de Dieu et la repentance, une particularité : une très forte mobilisation. Quoi de plus normal si l’on parle d’éveil de conscience. Face à ce parterre d’invités parmi lesquelles la diaspora des communautés amies flottant leur drapeaux, l’initiateur  s’est basé sur les saintes écritures notamment le livre de Romain au chapitre 1 ; les versets 20 à 26 où il est question de la désobéissance du peuple d’Israël (peuple de Dieu) qui s’est vu maltraiter par les philistins « nous avons élevé la voix pour demander pardon   à cause de ce que nous faisons contre sa (Dieu) volonté. J’ai illustré avec la désobéissance d’Israël vaincu par les philistins  qui ont enlevé l’arche de Dieu qu’ils ont conduit chez eux au temple de dagon leur dieu  qui le lendemain, était tombé… face contre terre et il ne lui restait que le tronc » expliquera le Révérend Georges Bruno Ngoussi Pour que la destruction qui commençait à s’abattre sur les philistins cesse, il leur fallait impérativement  rendre l’arche de Dieu à Israël.

« Le Gabon est confronté à cette situation depuis 2016 à l’issue de l’élection présidentielle ». Toutefois, la main de Dieu est étendue sur le pays mais les conséquences des actes iniques demeurent. Pour mettre un terme aux maux (hémorroïdes auxquels la bible fait mention), « nous exhortons les gouvernants à rendre au peuple sa souveraineté » martèlera le Révérend Georges Bruno Ngoussi avant d’inviter les invités à visiter le stand des symboles prophétiques

JB

PARTAGER