Crise politique : La Coalition de l’opposition tance le quotidien l’Union

Crise politique : La Coalition de l’opposition tance le quotidien l’Union

556
0
PARTAGER
Frédéric Massavala,membre de la conférence des présidents de la Coalition/pyramidmediagabon.

Dans le cadre de son voyage de mission à New York, à l’occasion du sommet sur les Océans, le chef de l’Etat Ali Bongo avait été reçu par le secrétaire Général de l’ONU, le portugais Antonio Guterres. Pour immortaliser cette rencontre, l’Union avait dans une de ses  parutions de la semaine dernière titré à sa ‘’Une’’ la reconnaissance. Un titre qui n’a pas laissé indifférent la Coalition de l’opposition incarnée par Jean Ping.

C’est donc à l’occasion d’une déclaration de sa conférence de présidents, lue par Frédéric Massavala Ma Mboumba, que la Coalition de la Nouvelle République, dont le chef de fil est Jean Ping, a tenu à fustiger cette attitude du quotidien pro gouvernemental l’Union. Pour la conférence des présidents de cette Coalition, cette présentation vise  à la manipulation de l’opinion nationale. Toute chose qui emmené la Coalition, par la voix de son porte parole, à faire l’observation suivantes.

« L’objet du déplacement d’Ali Bongo aux Etats Unis concernait la conférence sur les océans et non l’élection présidentielle d’août dernier. Aussi, – telle ajouté « pour être reconnu chef de l’Etat chez soi, nul n’est besoin d’effectuer le déplacement de New York ». Pour la Coalition de l’opposition, cette reconnaissance d’après, l’Union interviendrait neuf mois après l’élection, serait un témoignage de l’existence des graves problèmes non résolus ». 

Pour la coalition, « une simple photo, au côté du secrétaire général de l’ONU, en marge d’une conférence technique sur les Océans, ne vaut pas de reconnaissance, d’autant plus que le secrétaire général de l’ONU a vocation à recevoir les personnalités de passage à New York qui lui  font la demande. L’Union aurait pu bien relater à ses lecteurs, l’accueil tumultueux que les résistants de New York ont réservé à Ali Bongo ».

S’agissant de la crise qui sévit dans les pays du  Golf et suite au communiqué du gouvernement qui condamne le Qatar et soutient l’Arabie Saoudite, la coalition a indiqué que le Gabon est un pays laïc et de ce fait, ne devrait pas s’immiscer dans les affaires du pays du Golf.

Enzo Noah.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE