CPI: La coalition pour la Nouvelle République, confiante

CPI: La coalition pour la Nouvelle République, confiante

114
0
PARTAGER
DR.

La Coalition pour la  Nouvelle République, camp politique de l’opposition incarnée par  Jean Ping, dans une déclaration faite le 23 juin, a salué la venue d’une mission de la CPI en terre gabonaise et a émis le voeu  de voir l’aboutissement heureux de son attente.

C’est par une déclaration prononcée à la résidence de Jean Ping que la Coalition pour la Nouvelle République s’est exprimée officiellement après la visite au Gabon des analystes de la CPI. La CPLNR  a salué la mission de la Cour Pénale International(CPI), estimant que cette première étape est très importante  dans la recherche de la vérité : « Vérité qui est due à la mémoire de nos morts et aux victimes qui resteront marquées pour la vie, par de graves traumatismes », a Cley Martial Obame, porte-parole de ce regroupement politique de l’opposition.

La mission de la CPI a rencontré les deux parties plaignantes  (opposition et majorité) ainsi que la société civile, sur les exactions commises au soir de la déclaration des résultats du scrutin présidentiel de 2016.  La CPI s’est bien rendue au Gabon : « pour connaitre les crimes et les violations perpétrés contre le peuple gabonais», a poursuivi M.Obame.

La rencontre entre la Coalition pour la Nouvelle République, associée à la société civile et les 4 membres de la CPI, a consisté à apporter les faits: « certains responsables des crimes commis en violation de leurs obligations dans la protection des civils; les massacres des prisonniers à la prison centrale de Libreville; les familles restées sans nouvelles de leurs  parents, découverts plus tard dans les morgues; les tortures infligées aux professionnels des médias; les conditions d’arrestation et les traitements inhumains pendant la rafle de 1200…gabonais »

A l’issue de cette procédure  qui se révèle être déterminante pour l’avenir du Gabon, la coalition pour la Nouvelle République est assurée de voir l’aboutissement heureux de leur plainte déposée à la CPI.

 

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE