Conférences de presse du Porte Parole du gouvernement: Bilie Bi Nze et...

Conférences de presse du Porte Parole du gouvernement: Bilie Bi Nze et les questions orientées.

900
0
PARTAGER
Alain Claude Billie- Bie Nze, ministre de la communication

A ce qu’il semble, Il est quasiment impossible pour un journaliste qui n’est pas du sillage, encore moins du goût du porte parole du gouvernement de tenir le micro et de poser sa question durant la conférence de presse du ministre d’Etat en charge de la communication.

Difficile de comprendre cette attitude du porte parole du gouvernement, à ne pas vouloir donner l’occasion à certains journalistes de poser leurs questions. Surtout, lorsqu’on sait que par définition simple, une conférence de presse, est un échange entre la presse et l’orateur. Occasion pour les journalistes de poser toutes questions nécessaires relatives au thème exposé et des questions brûlantes qui font l’actualité. Mais tel n’est pas le scénario à la maison Georges Rawiri, où se tiennent les conférences de presse hebdomadaires du ministre, porte parole du gouvernement. Où nombre de journalistes font des pieds et des mains pour pourvoir poser leurs questions.

Le constat a encore été fait  lors de la dernière conférence du ministre, tenue le mardi dernier. Un journaliste, apparemment d’un média qui ne chante pas les louanges du pouvoir, a eu tout le mal du monde à poser sa question. Il a dû s’imposer et prendre le micro. Et une fois sa question posée, le ministre au lieu de répondre directement comme il a toujours fait, a préféré répondre à la question du journaliste en dernière position.  Comme quoi, le ministre ne s’attendait pas à une telle question, encore moins que le fil conducteur de sa conférence de presse soit désorienté.

Vraisemblablement, le ministre d’Etat en charge de la communication n’aime pas les questions inattendues. C’est pourquoi, lors des conférences de presse de Billie Bi Nzé, les journalistes devant poser les questions, sont minutieusement triés. C’est-à-dire, les ‘’journalistes’’ du ministre. D’autant plus que certaines informations font état d’un échange et distributions des questions au préalable entre le cabinet ministériel et certains journalistes.  D’où, la maîtrise avec laquelle le ministre répond souvent aux questions posées, donnant même l’impression qu’il est un connaisseur des dossiers. Drôles de conférences de presse.

Boris Biyoghe.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE