Accueil Politique Communication : Haute autorité de la communication ou la photocopie conforme du...

Communication : Haute autorité de la communication ou la photocopie conforme du CNC

PARTAGER
DR.

Lors du conseil de ministre de vendredi dernier, le gouvernement a acté la proposition du ministre de la communication de changement de dénomination du conseil national de la communication. Désormais, l’organe régulateur des médias à pour nom la Haute autorité de la communication.

Outre le changement de dénomination, du conseil national de la communication, à la Haute autorité de la communication, il n’y a pas grand changement. Pourtant, l’organe est annoncé comme jouissant d’une autonomie de gestion. C’est-à-dire avec un budget propre. Aussi, elle est chargée de veiller en toute impartialité et indépendance, ce conformément  aux dispositions de la loi portant code de la communication en République gabonaise.

Elle a pour mission également de veiller au respect de l’expression de la démocratie et la liberté de la presse sur toute l’étendue du territoire, à l’accès des citoyens à une communication libre, au traitement équitable par les médias publics de tous les partis politiques et associations politiques reconnus.

Presque, sinon les mêmes missions du conseil national de la communication, qui durant son existence, a passé son temps à jouer au père fouettard en lieu et place d’un organe de régulateur digne de ce nom. C’est-à-dire fonctionner  en toute indépendance et  impartialité. 

De plus, de quelle impartialité et d’indépendance parle t-on lorsque les membres sont nommés sur proposition du président de la République, du président du Sénat et de l’Assemblée nationale ?  Seuls les deux autres conseillers, qui sont nommés par la corporation pourront travailler en  toute indépendance et impartialité. Et même là encore!

Autant dire que cette Haute autorité de la communication n’est que la photocopie conforme de l’ex CNC.

PARTAGER