Accueil Politique Communication : Haut autorité de la communication : Raphaël Ntoutoume Nkoghe nommé...

Communication : Haut autorité de la communication : Raphaël Ntoutoume Nkoghe nommé président

PARTAGER
Raphael Ntoutoume Nkoghe, président de la Hac/DR.

Organisme nouvellement mis en place pour remplacer le conseil national de la communication, lors du dernier dialogue d’Angondjé, la HAC a son tout premier président.

Alors que beaucoup se posaient les questions sur sa mise en place, un président a été nommé lors du conseil des ministres qui a eu lieu hier à la présidence de la République. Raphaël Noutoume Nkoghe, est donc le tout premier patron de cette nouvelle institution née des cendres du conseil national de la communication.

Concernant son rôle dans le cadre des élections au Gabon pour le temps de parole et d’antenne des  différents candidats, pour la propagande de leurs projets de société, sa mise en place était donc imminente, vu que les élections législatives pointent aussi l’horizon. La Haute Autorité de la Communication remplace donc officiellement le Conseil National de la Communication. Cette décision avait été prise dans le cadre du dernier dialogue politique d’Angondjé.

C’est donc Raphael Ntoutoume Nkoghe qui aura la lourde charge de présider cette institution. Faut-il le rappeler, la HAC, a pour rôle, la régulation des médias exerçant au Gabon. Quant à celui qui va présider l’institution, il est journaliste et patron du Satrique La Griffe. Avant cette nomination, il était en fonction à la présidence de la République, comme conseiller du Chef de l’Etat.

En plus de Raphaël Ntoutoume Nkoghe qui a été nommé, six autres personnes ont été nommées membres de la HAC. Il s’agit de: Lucie AKALANE,  Christian Olivier LASSENY ;  Guy Roger LENDIRA ; Jean Louis MABENDI ; Félicien BIVIGA  KOUMBA ; François MOUWAKA  NGONDA.

Pour compléter la liste, puisque la HAC doit compter 9 conseillers membres, deux professionnels des médias seront élus par la corporation la semaine prochaine. Pour cela, une réunion y relative a été tenue hier jeudi au cabinet de travail du ministre d’État en charge de la communication, Guy Bertrand Mapangou. 

PARTAGER