Accueil Politique Coalition : et vint le Refus Citoyen

Coalition : et vint le Refus Citoyen

PARTAGER
orobo Epembia lors de déclaration/crédit photo: pyramidmédiagabon.

Le Refus Citoyen, c’est le nouveau mouvement mis en place par les coordinations provinciales ayant soutenu la candidature de Jean Ping en 2016. Ce Mouvement vise deux objectifs, à savoir:  refuser la tenue des prochaines élections législatives d’avril 2018, en les empêchant par tous les moyens ; poursuivre la résistance jusqu’à la victoire finale  qui sera consacrée par l’investiture officielle du candidat de la coalition,  à la magistrature.

Au fur et à mesure qu’on s’achemine vers la date des élections législatives, les voix s’élèvent davantage chez les acteurs politiques, notamment ceux de l’opposition dite radicale. Après les neufs partis membres de la coalition pour la Nouvelle République de ne pas prendre part à ces élections et la sortie dernièrement de Jean Eyeghe Ndong, membre influent de cette coalition, qui dit ne pas être partant. Voilà que les coordinations de neuf provinces

ayant soutenu Jean

Ping lors de l’élection présidentielle de 2016, par la Voie de Bororbo Empinbia, refusent elles aussi de s’y aventurer «  les coordinations provinciales réaffirment leur

attachement au principal combat qui est celui de l’alternance politique au sommet de l’Etat et n’entendent pas d’écarter de cet objectif fondamental cher au peuple gabonais ».  Et d’ajouter « Elles soutiennent les 11 partis  et désapprouvent publiquement les quatre ».

  Il faut dire qu’ici, les quatre partis partants à ces élections sont entre autres, l’Union Nationale de Zachary Myboto, Les Démocrates de Guy Nzouba Ndama, Le Rassemblement Héritage et Modernité de Hugues Alexandre Barro Chambrier, puis, l’USIS de Jean Dieu Moukagni Iwangou, dont les coordinations attirent « l’attention sur la responsabilité qu’ils endossent devant l’histoire de la nation gabonaise en tentant de légitimer l’imposture du régime d’Ali Bongo, à travers leur participation  aux élections législatives ».

Aussi, dans le cadre de ces élections législatives qui pointent à l’horizon, les coordinations provinciales ont mis en place un mouvement dénommé  »Refus Citoyen », dont les objectifs sont entre  autres; refuser la tenue des prochaines élections législatives d’avril 2018, en les empêchant par tous les moyens ; poursuivre la résistance jusqu’à la victoire finale  qui sera consacrée par votre  investiture officielle  à la magistrature.»

Autant dire que la question de ces élections législatives divise véritablement au sein de la Coalition. 

PARTAGER