Accueil Politique Pour le Changement : le parti de gauche progressiste

Pour le Changement : le parti de gauche progressiste

PARTAGER
Le logo du nouveau parti/DR.

Nouveau né du paysage politique gabonais, le parti pour le changement dont la présentation officielle a eu lieu le weekend écoulé, se veut un parti de gauche progressiste. Il est dirigé par des anciens cadres de l’Union et Solidarité de Jean De Dieu Mouckagni.

Le paysage politique gabonais vient de se doter d’un nouvel outil. Il s’agit du parti Pour Le changement. Ce jeune parti, se veut membre de l’opposition radicale et de la gauche progressiste. Sa présentation officielle a été faite le weekend écoulé à son siège sis à Nzeng Ayond dans le sixième arrondissement de Libreville.

Il faut dire que les dirigeants de ce parti, ne sont autres que les anciens cadres de l’Union et Solidarité dirigé par Mouckgni Iwangou. Est-il besoin de souligner que suite à son entrée au gouvernement, ces derniers, dont Ange Kevin Nzigou, Nicolas Nguema, Elza Ritchuelle Boukandou, avaient décidé de prendre leur distance avec lui.

En plus d’un parti de gauche progressiste, Pour Le Changement se veut innovant, dans son fonctionnement, loin des classiques des partis traditionnels. Son combat principal, mettre le PDG loin de la gestion du pays. Le «parti de l’opposition radicale au pouvoir PDG». «un changement véritable et l’instauration de la démocratie au Gabon «le peuple gabonais est en quête de valeurs (et) d’un changement réel pour la libération du Gabon», «concourir à redonner espoir à ce peuple enfermé depuis 60 ans dans les méandres de la médiocrité du Bongoïsme».   Le PLG se dit «Déterminer à développer et à assainir le paysage économique, social, culturel et politique de notre belle Nation dans le respect des idéaux de libertés définis par la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen et la déclaration universelle des droits de l’Homme».

Le jeune parti vient d’avoir l’adhésion de Thomas Ibinga Mbougou, 1er vice-président démissionnaire du parti US. Un des fidèles compagnons politiques  de Moukagni-Iwangou.

PARTAGER