Cette affaire-là D’un affreux ‘’popo’’ qui déverse du venin, à longueur de...

Cette affaire-là D’un affreux ‘’popo’’ qui déverse du venin, à longueur de journées, sur des authentiques Gabonais.

145
0
PARTAGER

Dans cette affaire-là, l’on dira encore que les Gabonais sont xénophobes. Depuis un certain nombre de mois, un ‘’affreux popo’’, Louis De Dravo qu’il s’appelle, à travers des billets ‘’Makaya’’, déverse son venin sur des opposants Gabonais.

 Dans cette affaire-là, il ne s’en prive pas à la moindre occasion. Le débat vole bas, mais alors très bas, dans cette affaire-là. Insultes, quolibets médisance, tout y est. Est particulièrement visé par ce ‘’popo’’, commis à la rédaction du seul quotidien d’information dont dispose le Gabon, pour régler des comptes aux opposants, Jean Ping. Avec une plume trempée dans le vitriole, le ‘’popo’’ De Dravo le traite, dans cette affaire-là, de tous les noms d’oiseaux. Dans la livraison de l’Union datant de mercredi et jeudi derniers, le friand de l’aguidi n’y va pas avec le dos de la cuillère, tellement le dongo-dongo, dans cette affaire-là était succulent. ‘’Bridé d’Itimboué’’, ‘’Gigolo’’, ‘’Ping-le-Pingre’’, ‘’la fiotte’’, le mal-élevé’’  le rejeton de Parakou ne fait pas dans la dentelle.

Dans cette affaire-là, cela fait presque des siècles que les communautés gabonaises et béninoise (ex-Dahoméens) vivent en harmonie en terre gabonaise. A Libreville, Port-Gentil, Kango, Lambaréné, Gabonais et Béninois partagent les mêmes plats et boivent dans les mêmes verres.

Toujours dans cette affaire-là, en dehors des malheureux évènements de 1977, consécutif  à la tentative de coup d’Etat venant du Gabon, et dont le régime de Matthieu Kérékou a été l’objet, les Gabonais ne s’en sont jamais pris à leurs frères et sœurs béninois.

Mais cela ne doit autoriser dans cette affaire-là, un ‘’popo’’ fut-il un De Dravo, à traîner de dignes fils du pays dans la boue, après avoir avalé un plat de dongo-dongo accompagné d’aguidi. Et là, dans cette affaire-là, la réaction des Gabonais risque d’être violente.

K.B

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE