Accueil Politique Centre Gabonais Elections : un magistrat remplace un autre

Centre Gabonais Elections : un magistrat remplace un autre

PARTAGER
Bibalou Koumba, le nouveau et premier président du CGE/(c)DR.
Avec huit voix sur un corps électoral composé de 10 électeurs, Moïse Bibalou Koumba, a été élu président du centre national des élections.
Créé pour remplacer la commission électorale nationale autonome et permanente  (Cenap) décriée pour une organisation des élections abracadabrantesque, le centre gabonais des élections (CGE) a désormais son président. Il s’agit de Moïse Bibalou Koumba, magistrat, qui a déjà été mêlé dans l’organisation des Élections au Gabon, sous tutelle de la Cenap. Autant dire que sa neutralité est sujette à caution. Et pour cause, de la commission nationale électorale (CNE) en passant par la commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), les magistrats n’ont jamais démontré leur neutralité dans la gestion des élections au Gabon, bien au contraire. Le même camp politique au pouvour l’ayant toujours remporté.
Déjà, le nom du désormais premier président du CGE était cité dans certaines sphères, pour occuper le poste,  avant même la composition du comité spécial électoral chargé d’élire le tout nouveau président de l’instance chargée de l’organisation des élections au Gabon.
Maintenant que le CGE a son président, les membres de son bureau ainsi que ses démembrements devraient être mis en place. Certainement plus pour l’organisation des législatives ce 28 avril. Une nouvelle date pour la tenue du scrutin devrait être donnée par la cour constitutionnelle.
PARTAGER