Une cellule de réflexion, en vue des élections législatives

Une cellule de réflexion, en vue des élections législatives

149
0
PARTAGER
Les participants en plein réflexion/ pyramidmédiagabon.

Dans l’optique d’avoir des élections apaisées et sans conflit, en Afrique et particulièrement au Gabon, le Centre Européen d’Appui au Processus électoral (ECES) a tenu à former, durant une semaine, les acteurs intervenants dans ce processus. Et les doter des outils leur permettant de mener une bonne observation électorale.

Depuis ce 29 mai, à l’hôtel Hibiscus, se tiennent des séances de formation qui entrent dans le cadre du projet d’Appui à l’observation électorale et au plaidoyer démocratique. La formation est organisée par ECES, présent au Gabon depuis déjà six mois. Le but étant de renforcer les capacités opérationnelles des stagiaires, mais également les outiller afin qu’ils puissent avoir une bonne maîtrise de la gestion du processus électoral.

Les objectifs de cette formation étant selon Martin Banse, expert Electoral auprès d’ECES « de former les acteurs qui interviennent dans le processus électoral entre autres, les leaders de la Société Civile, les partis politiques et toutes personnes ressources intéressées par la matière électorale. Ceux-ci, bénéficient de la formation LEAD, qui est un module de formation du label ECES et qui ambitionne d’outiller tous les acteurs électoraux en matière du leadership électoral, et de la gestion des Conflits électoraux ».

Cette pépinière de 30 acteurs former, est devrait connaître le Cycle Electoral, et être capable de dégager les moments sensibles de ce Cycle. Et faire en sorte que le processus électoral se déroule en toute quiétude. « Notre souhait, est que c’est 30 formateurs participant à cette formation puissent propager le contenu Label électoral dans les neuf provinces et dans les différentes Communes aux citoyens, et aux partis politiques qui sont des cibles, et pouvoir envisager une élection sans conflit » a conclu l’expert.

Daisy Ntongono

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE