Causeries politiques : on ne lâche rien

Causeries politiques : on ne lâche rien

334
0
PARTAGER
Les membres de la Coalition lors de la causerie Aux Trois Quartiers/pyramidmediagabon.

La Coalition pour la Nouvelle République a organisé sa deuxième série de causeries politiques à travers Libreville le 1er juillet dernier. Il était question d’instruire les populations de Libreville sur l’arrivée de la CPI, l’ouverture d’une enquête relative aux évènements post-électoraux d’août dernier.. Mais aussi d’encourager ces populations à demeurer dans la ’’ résistance’’.

L’étape des ‘’3 quartiers’’, dans le premier arrondissement de Libreville, a accueilli, Marc Ona Essangui, Me Fabien Méré et Véronique Essameyo. Ces personnalités ont tour à tour pris la parole pour  éclairer les populations sur la   présence  récente au Gabon, d’une délégation de la Cour Pénale Internationale(CPI) et l’ouverture de l’enquête par un juge d’instruction français à Paris quant aux exactions commises  lors des évènements post électoraux. Pour les orateurs, « Ali Bongo se sent désormais acculé, car l’étau  se resserre  sur lui». En outre, les populations ont été encouragées  à persévérer  dans la conquête de la présidence. Selon madame Essameyo : « aucun peuple déterminé, ne peut perdre une bataille contre une dictature ».

Jean Ping te Jean Eyeghe Ndong, lors de la causerie politique/pyramidmediagabon.
Pyramidmediagabon.

Cette causerie était l’occasion pour Marc Ona Essangui, de revenir sur les actes posés sur le terrain par la diaspora gabonaise et dont le pouvoir  en fait une récupération politique : « la diaspora gabonaise n’a commis aucune violence physique sur les personnalités gabonaises. Pensez-vous que si les Gabonais de cette diaspora avait commis des violences physiques, comme l’affirme le pouvoir en place, la police présente sur les lieux, comme on le voit sur les vidéos, ne les aurait pas arrêtés ? », Avant de poursuivre: «  c’est nous seuls qui sommes capables de sortir le Gabon de cette situation ». 

A noter que dans les deuxième et sixième arrondissements, se tenaient également des causeries politiques auxquelles Jean Ping a pris part active.

 

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE