Campagne présidentielle. Jean Ping en libérateur à Port Gentil

Campagne présidentielle. Jean Ping en libérateur à Port Gentil

276
0
PARTAGER

Véritable effervescence à la place Joseph Redjembé de Port Gentil où près de 50 milles personnes s’y sont retrouvées à l’occasion du meeting de campagne animé par Jean Ping, Casimir Oye Mba et Léon Paul Ngoulakia.

L’ambiance qui a prévalu à cette place qui porte le nom d’un digne fils de ce pays, mort en mai 1990, les armes à la main, Joseph Redjambe, homme politique ayant  marqué l’histoire politique du Gabon contemporain, est la preuve que bon nombre de compatriotes, aimeraient tourner la page de 50 ans du pouvoir Bongo/PDG. Même si, il faut dire que cette mobilisation de ce jeudi 25 août, dans la ville de l’or noir n’était pas beaucoup  surprenante. Le fils du terroir, Jean Ping, candidat à l’élection présidentielle de demain, animait auprès des siens, son meeting de campagne, après sa  tournée républicaine, il y plusieurs semaines.

C’est donc à l’aéroport de Port Gentil que Jean Ping et toute sa délégation composée de Casimir Oye Mba, Léon Paul Ngoulakia, Didjob Divungui Dingue, Bertrand Zibi Abeghe et bien d’autres ont été accueillis, avant de faire un  tour de ville. La coalition de la candidature unique s’est par après retrouvée à la place Joseph Redjambé, où la population l’attendait avec impatience. Occasion propice pour ses hommes politiques de opposition, qui viennent de marquer l’histoire politique Gabonaise, suite à une candidature unique, de rassurer les populations de Port Gentil et de toute la province de l’Ogooué maritime en ce qui concerne l’acte qu’ils viennent de poser. « Nous avons décidé de soutenir Jean Ping, parce que c’est lui qui va nous emmener à bon port. En se mettant à ses côtés, nous avons mis en avant l’intérêt  du Gabon. Car notre pays, a perdu sa dignité»

Au cours donc de ce meeting de campagne, bon nombre de provinces ont été présentés. C’est en sa qualité de natif de l’Estuaire que l’ancien et dernier premier ministre de feu Omar Bongo a fait part de son rêve, celui d’avoir vu Joseph Redjambé et Pierre Louis Agondjo en œuvre pour la libération du Gabon qui se fera le soir du 27 août, avant de saluer la clairvoyance des hommes politiques de l’opposition. Un autre fils de l’Estuaire, Casimir Oye Mba, s’est réjouit du fait que cette candidature unique ait été réalisée. Ce d’autant plus pour certains, cela était chose impossible.

C’est longuement que Jean Ping à expliqué de long  en large,  son  programme de société, qui est celui de mettre le Gabon à l’abri de la peur et du besoin. Le candidat du changement et de l’alternance a dit comment il mettra des écoles, des hôpitaux, les routes et le logement pour tous. Il a, à cette occasion, demandé à ses compatriotes d’aller voter massivement pour la candidature unique. Une recommandation qui n’est pas  tombée dans les oreilles des sourds au regard des ovations que ce discours a suscité.

A Noter que c’est par Gamba et Omboué que Jean Ping a commencé sa compagne dans la province de l’Ogooué Maritime.

 Boris Biyoghe

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE