Accueil Politique Partis politiques/ CAC: le grand retour de Florentin Moussavou

Partis politiques/ CAC: le grand retour de Florentin Moussavou

PARTAGER
Le directoire du CAC/pyramidmédiagabon.

Florentin Moussavou, a présenté officiellement son nouveau parti politique au public, et affirme être prêt à reconquérir sa part d’espace sur le terrain, en vue des élections législatives prochaines.

Le président du nouveau parti politique, Conscience et Action Citoyenne (CAC), Florentin Moussavou, a reçu la presse ce 28 mars à son nouveau siège sis au carrefour Saint David de Libreville, pour le présenter officiellement au public. Avec à la clé le récépissé définitif de reconnaissance qu’il a fièrement brandit, pour signifier à tous et à chacun que désormais, le CAC est prêt au même titre que tous les autres partis politiques, à sillonner tous les coins et recoins du pays, à la conquête de l’électorat, pour les élections législatives prochaines. « Pour nous, cette légalisation dont on salue le traitement conforme aux dispositions réglementaires de notre dossier par le Ministre de l’Intérieur, marque une étape essentielle qui nous projette avec sérénité et espérance vers l’avenir. Cet énième  embrayeur nous renvoie désormais face à de nouveaux impératifs, notamment la conquête et l’occupation de notre part d’espace sur le terrain »a-t-il déclaré.

Grâce à cette reconnaissance de son nouveau parti, le président du CAC a réaffirmé son intention de présenter des candidats pour les prochaines élections législatives, mais aussi, lui permet de rompre définitivement avec son passé. « Notre présence à ce scrutin législatif, mais aussi aux futures échéances, notamment les locales, nous la voulons dans une dynamique de concertation avec les parties de notre groupement politique.C’est pourquoi les militantes et militants de CAC expriment ce jour, leur fierté d’inaugurer un nouveau chantier politique, d’emprunter une nouvelle voie libérée de tout obstacle susceptible de raviver un passé alourdi par une crise que je me suis évertué à juguler ces dernières années. Ce lourd passé est définitivement derrière nous»,  a indiqué Florentin Moussavou.

Un nouveau parti, pour un nouveau départ. Premier test: les législatives prochaines, pour savoir l’envergure du CAC.

D. J

PARTAGER