Arrestation de Jean Rémy Yama : les ressortissants de l’Ogooué Lolo montent...

Arrestation de Jean Rémy Yama : les ressortissants de l’Ogooué Lolo montent au créneau

257
0
PARTAGER
Le collectif de l'Ogooué Lolo

Ils sont sortis de leur réserve le mardi dernier, à l’occasion d’une déclaration lue devant les hommes de médias. Considérant que leur frère de province a été arrêté d’une manière arbitraire, du fait de son positionnement politique, ils demandent tout simplement sa libération et celle des autres détenus.

A Coup sûr , l’élection présidentielle d’août prochain promet plusieurs rebondissements. Tout dernière  Jean Rémy Yama, enseignant d’université de profession, secrétaire général du syndicat national des enseignes chercheurs et coordonnateur de ‘’témoin actif’’ a été gardé à vue à la direction générale des recherches, avant d’être présenté devant le procureur où il a écopé de 10jours d’emprisonnement ferme à la prison centrale de Libreville. Si à l’occasion de cette arrestation que beaucoup considèrent arbitraire, plusieurs voix ce sont élevées, notamment celles des politiques, des membres de la société civile libre, les ressortissants de la province de l’Ogooué Lolo, dont Jean Rémy Yama est originaire ce sont jointes à elles.  A travers un point de presse collectif demandent simplement, et sans aucune autre forme de procès, la libération de leur frère de province. Depuis longtemps, le pouvoir chercher à arrêter notre frère pour ses opinions, pour sa façon juste de soutenir et de défendre les intérêts du plus grand nombre. A Lancé Artur Ikambaga, lors de son propos.

Il a rappelé aux adeptes de l’illégalité et la brutalité, que le Gabon est un Etat de droit, fonctionnant sur la base d’une loi fondamentale qui garantit à tous les citoyens les libertés individuelles et les droits fondamentaux de l’homme.

Cette montée au créneau des ressortissants de la province de l’Ogooué Lolo fait également suite à l’état de santé dégradant  de Jean Rémy Yama. Une situation qui ne permet pas de le  garder longtemps encore, le détenu dans les geôles de la prison centrale de Libreville, considérant la que cette maison d’arrêt de Libreville est dans une situation de délabrement.

Rappelons que Jean Rémy Yama avait été arrêté le 09juillet dernier au Rond de la Démocratie, où il prenait part à une contre manifestation, en protestation à la  candidature de l’actuel chef de l’Etat. Avec d’autres paisibles Gabonais, ils croupissent en ce moment à la maison d’arrêt de Gros bouquet.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE