Après le bal des vampires d’Angondjé :A quand le partage du gâteau...

Après le bal des vampires d’Angondjé :A quand le partage du gâteau ?

104
0
PARTAGER
DR.

Cette question vaut son pesant d’or, car, depuis  la fin du dialogue d’Angondjé,  organisé par le pouvoir,  les réunions dans les différents états majors des partis politiques de l’opposition du dialogue, se multiplient.

La constitution du nouveau gouvernement, après les assises d’Angondjé continue d’entretenir le suspens. Que ce soit les militants issus des partis de  la majorité, que ceux ayant choisi de quitter leur parti  de l’opposition pour  répondre à l’appel du « distingué camarade » Ali Bongo.  Du côté de Louis, Faustin Boukoubi et ses camarades du bureau exécutif,   n’ont plus le sommeil tranquille, ils  demeurent tous sur le qui vive. Ces derniers espèrent  que le distingué camarade tiendra compte de leurs suggestions, lors de la formation de ce nouveau gouvernement, pour disent–ils, une meilleure représentativité aux élections  législatives   à venir. Idem, pour les opposants  du dialogue d’Angondjé. De ce côté, les réunions nocturnes  se multiplient dans leurs différents états majors, pour connaitre le nombre de ministères qui seront offerts à leurs partis politiques. Mais également, faire le choix des personnes qui vont représenter le parti dans ce gouvernement.

Les Ong et Associations ne sont  pas en reste, ces dernières attendent aussi, le retour de l’ascenseur pour le travail abattu lors de ces assises.  C’est dont un travail ardu qui attend le locataire du palais du bord de mer de Libreville, qui semble désormais attacher  jusqu’au coup.  Ses nouveaux alliés de l’opposition, ne cachent plus depuis quelques jours, leur envie de  participer à ce nouveau gouvernement.  « Des profito-situationnistes sous le fallacieux prétexte d’avoir participé  aux assises d’Angondjè,  estiment qu’ils doivent absolument être présents dans ce nouveau gouvernement», ironise un  cadre de la coalition pour la nouvelle république.

Sur le terrain la tension sociopolitique est toujours vive, quelques semaines après le dialogue d’Angondje. Finalement, a quoi a servi cette grand-messe?

ADN

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE