Ali Bongo, sur le pied de guerre !

Ali Bongo, sur le pied de guerre !

183
0
PARTAGER

Son ministre de la défense, Mathias Otounga  Ossibadjouo, vient de prendre la décision de créer une réserve militaire !

Dans un communiqué daté du 7 septembre 2016, l’actuel ministre de la défense explique : « Dans le cadre de la mise en place de la réserve militaire, le ministère de la défense nationale invite les militaires retraités ‘’officiers, sous officiers et militaires de rang ‘‘qui décident  d’en faire partie, à bien vouloir déposer au secrétariat general du ministère de la défense nationale, un dossier de candidature, à partir du 8 septembre 2016 .les dossiers doivent comprendre obligatoirement les pièces suivantes :une demande manuscrite adressée à monsieur le ministre de la défense nationale, une copie de la carte de retraité militaire, deux photos d’identité récentes .»

Quant à la véritable raison qui pousse les autorités gabonaises à créer la fameuse réserve  militaire, motus et mouche cousue. Du Coup, les spéculations vont bon train et  assimilent cette décision à la crise post électorale née de la proclamation falsifiée des résultats de la dernière élection. Selon certaines indiscrétions,  Ali Bongo et ses faucons auraient opté pour l’option militaire pour se maintenir à la tête du Gabon, après avoir été  laminé, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, dans les urnes.

La première option, celle de la triche ayant tourné au vinaigre avec’’ l’évidente anomalie ‘’dans les résultats officiels de la province du Haut Ogooué  où  le taux de  participation a dépassé tout entendement, livrer la guerre aux populations aux mains nues, semble avoir a été choisie par le camp d’Ali qui a déjà tué les Gabonais à balles réelles, au quartier général de Jean Ping et dans les rues où manifestaient les populations. En effet, la réaction spontanée des Gabonais, dans tout le pays, a été réprimée dans le sang. Bilan: plusieurs gabonais sont tombés sur les tirs des escadrons de la mort d’Ali Bongo.

 Comme si cela ne suffisait pas, alors que la communauté internationale appelle à l’arrêt des violences et à la retenue, Ali Bongo et son ministre décident de créer une réserve militaire qui ne se justifie pas. Le Gabon n’étant pas en guerre. La caractéristique du régime gabonais est ainsi mise à nue: il ne recule devant rien, malgré les appels  au calme. Mieux, il s’arrange surtout à faire de grossiers montages, pour montrer aux de l’opinion, que l’opposition prône la violence.  Peine perdue. Car, personne pour faire le constat que c’est le pouvoir qui a donné l’autorisation d’aller attaquer le quartier général d’un candidat, pendant que plusieurs dizaines de Gabonais s’y trouvaient.

Fait curieux .Depuis qu’ils sont à la retraite, les anciens militaires ont un traitement à la limite de l’abandon .Ces derniers ne manquent d’ailleurs pas de décrier cette situation par des mouvements mémorables, à l’instar de cette sortie inopinée à Essasa, où ils ont dû poser des barricades sur Nationale 1,  à 20 km de Libreville.

Melchior Ndabeyene

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE