Affaire Pierre Péan : l’écrivain fait d’une ‘’pierre deux coups’’

Affaire Pierre Péan : l’écrivain fait d’une ‘’pierre deux coups’’

829
0
PARTAGER
Pierre Péan et Accrombessi/DR.

La 17è chambre correctionnelle  de Paris, vient de débouter les demandes de l’actuel haut représentant du chef de l’Etat, Maixent Accrombessi, dans l’affaire l’opposant au journaliste écrivain français Pierre Péan.

C’est donc d’une pierre deux coups, que Pierre Péan, s’en tire sur deux contentieux qui l’opposaient au président de la République gabonaise et son directeur de cabinet Maixent Accrombessi Nkani. On se souvient que dans l’affaire l’opposant à Ali Bongo, l’écrivain et journaliste l’avait remporté à la suite d’un non lieu prononcé en sa faveur, après que le Chef de l’Etat lui ait porté plainte, pour atteinte à la vie privée. Il semble qu’il en a fait une bouchée. Puisque l’auteur de Nouvelles affaires africaines-Mensonges et pillages au Gabon, vient d’enregistrer une nouvelle victoire. Cette fois, contre l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, et actuellement son Haut représentant spécial.

On souvient que l’ancien tout puissant dircab, avait porté plainte pour diffamation. Maixent Accrombessi disait être  «atteint dans son honneur et sa réputation ». On se souvient que dans son ouvrage, Pierre Péan précisait que Maixent Accrombessi est le chef de la légion étrangère. Une manière pour lui de décrire le degré d’influence de l’ancien patron du cabinet d’Ali Bongo. Aussi, toujours dans Nouvelles Affaires africaines, Mensonges et pillages au Gabon, il affirme que de nombreux gabonais seraient victimes de crimes dits rituels, orchestrés par le pouvoir en place. C’est donc sur ces points que le conseil du haut représentant d’Ali Bongo s’est appuyé pour porter plainte.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE